Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 10:08

2841114090_08_LZZZZZZZ.jpg

           

            Il suffit de feuilleter quelques pages de ce livre pour se rendre compte de son originalité, écrit et présenté comme un carnet scientifique avec ces nombreux dessins et annotations concoctées par l’auteur en marge du texte, venant enrichir le récit.

           Un carnet qui appartiendrait à l’extraordinaire T.S Spivet, jeune garçon de douze ans vivant dans le Montana avec sa famille peu banale - son père est un cowboy renfermé sur lui-même et qui ne semble lui témoigner que très peu d’intérêt, sa mère est une entomologiste à la recherche depuis vingt ans d’une cicindèle vampire qui n’existe pas, son jeune frère s’est tué d’un coup de fusil et sa sœur se dit être la seule personne normale (à raison) de la famille -. T.S consacre ainsi tout son temps à cartographier et dessiner tout ce qui l’entoure, des schémas de discussion croisées lors des repas, des variations des ellipses rageuses du petit pois, aux bruits du train de marchandises perçu comme un sandwich sonore. Un jour, il reçoit un appel du musée Smithsonian lui annonçant qu’il a reçu le prestigieux prix Baird, et qu’il est invité à faire un discours. Ce jeune garçon intrépide décide alors de traverser seul les Etats-Unis, à la manière d’un hobo, dans un train de marchandises. Le récit décrit alors son voyage initiatique à travers le pays, jusqu’à Washington DC où, là-bas, personne ne se doute qu’il n’est qu’un enfant.

 

            C’est avec plaisir que l’on suit les errances et l’esprit fantasmagorique de ce jeune garçon talentueux et hors du commun, qui consacre sa vie à tenter de représenter absolument tout du monde qui l’entoure afin d’en comprendre le fonctionnement. Très bien écrit (bien que le récit connaisse un petit creux au milieu du livre avec une description de l’histoire de son arrière grand-mère, première femme géologue, qui se tire en longueur et n’apporte pas grand-chose à l’histoire selon moi) avec beaucoup d’humour et de sensibilité, on suit avec passion le cheminement de T.S confronté au monde des adultes, confronté au monde lui-même et à sa complexité. Ce n’est qu’au bout de ce long et tumultueux parcours initiatique qu’il parviendra à se pardonner et enfin surmonter la mort de son frère.

            Sans nul doute un premier roman très réussi pour cet auteur audacieux, professeur d’université de 29 ans, au style qui brise tous les codes de l’écriture conventionnelle.

 

L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet, de Reif Larsen, éd. NiL, 21 €

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Coin lecture
commenter cet article

commentaires

♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr