Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 15:25

Pau

Six mois passés dans une ville que je ne connaissais pas, six mois pour se sentir paloise et tomber sous le charme de la seconde ville d’Aquitaine. Pau jouit d’une situation exceptionnelle, à une heure à peine de la côte Basque et des Pyrénées. De quoi satisfaire les indécis ! 

 

Si le temps a été plus que maussade les quatre premiers mois (vous vous souviendrez sans doute des nombreuses inondations qui ont ravagé les routes du Sud-Ouest …), j’ai passé un été plus qu’agréable, à sillonner les rues pour m’imprégner de cette ambiance festive propre à cette région.

De nombreuses manifestations sont en effet organisées tout au long de l’année, pour le plus grand bonheur des palois et des touristes : le Grand Prix de Pau Historique qui se déroule mi-mai offre aux passionnés un défilé unique de voitures anciennes qui se disputent vigoureusement la première place, le temps d’un week-end de courses dans les rues de la ville ; l’été se veut musical et culturel avec les festivals « L’été à Pau », et « Hestiv’oc » (fin août) (qui propose théâtre, musique, cinéma, littérature, et spectacles de rue), tandis que l’hiver laisse la place au Carnaval béarnais, …

Pau

Pau

Pau

Pau

 

 

Je vous propose un tour de la ville, suivez le guide !

Commencez votre promenade aux Halles de Pau et découvrez les bons produits du Sud-Ouest que les petits producteurs locaux s’attachent à proposer, en toute simplicité. Cette ambiance propre aux marchés, la redécouverte du véritable goût des fruits et légumes cultivés avec amour, les échanges avec des producteurs passionnés, et enfin la dégustation de ces produits de haute qualité, autant de petits bonheurs qu’il me tardait de retrouver chaque week-end. Parmi mes producteurs et produits préférés :

  • Le fromager situé sur le Carreau des producteurs (vous n’aurez pas de mal à le localiser, il vous suffit de vous poster derrière la plus longue queue de gourmands qui attendent patiemment leur tour …) proposant une tomme et un fromage frais de brebis frotté au piment d’Espelette à se damner ! Goûtez également le greuil, un caillé de brebis qui se déguste aussi bien en version salée que sucrée (ajoutez une cuillère de miel et de la menthe ciselée, un vrai délice !).
  • La boulangère fort sympathique, où je me régalais d’un délicieux pain à l’épeautre. Elle propose par ailleurs toutes sortes de pains originaux, divers et variés, qui sont tous aussi appétissants les uns que les autres.
  • L’échoppe de produits italiens : il vous faudra absolument goûter aux gnocchis et pâtes fraiches maison (plusieurs garnitures sont proposées, mes préférées restant celles au chèvre et miel, et les ricotta épinard), la véritable mozzarella di Bufala et le jambon de Bayonne.
  • La poissonnière (située tout prêt de l'échoppe de produits italiens, et à gauche d'un fromager)  pour la grande fraicheur de ses produits.
  • Les fruits et légumes des petits producteurs installés sur le Carreau des producteurs.

Commandez un plat de moules-frites à la brasserie des Halles, pour profiter d'une ambiance animée et typique. 


Halles de Pau


Poursuivez votre route vers le centre-ville en passant devant la magnifique Cathédrale de Pau, remontez la rue des Cordeliers et faites une escale shopping dans la jolie boutique de Cirielle (voir plus loin). Installez-vous à une table au Café du Passage, où vous siroterez une sangria bien fraîche ou un verre de Jurançon, accompagné de petits tapas gourmands (voir plus loin). Flânez dans les ruelles piétonnes du centre historique, dont les bâtisses ont conservé leur authenticité du Moyen-Age (enseignes des boutiques, grandes portes en bois, heurtoirs, …). Devant vous se dressera de toute sa superbe le magnifique château d’Henri IV. N’hésitez pas à faire la visite guidée, qui vous apportera de nombreuses anecdotes sur le roi de France et de Navarre.


Cathédrale de Pau

Cathédrale de Pau


Coeur Historique de Pau

Coeur Historique de Pau

Coeur Historique de Pau


Une petite gourmandise ? Laissez-vous tenter par les nombreux parfums originaux des sorbets et glaces proposés par l’artisan glacier Stéphane Métayer.

Remontez le boulevard des Pyérénées, admirez la vue imprenable sur les Pyrénées. Entrez dans le parc Beaumont, et installez-vous à l’ombre d’un arbre, pour un paisible moment de lecture bercé par le gazouillis des oiseaux.

Pau

Pau

Pau

Château Henri IV - Pau

Château Henri IV

Château Henri IV - Pau

Château Henri IV - Pau

Coeur Historique de Pau

minou

Terminez votre promenade par une virée shopping dans le centre-ville, à partir de la grande place près du cours Bosquet (rue du Hédas, rue Serviez, rue Gambetta, rue du Maréchal Joffre, vous aurez l’embarras du choix !). Laissez-vous charmer par les mélodies du petit accordéoniste qui fait virevolter ses doigts sur son instrument sans fléchir, tout au long de la journée ; on se laisse emporter dans une ambiance bohème qui n'est pas sans rappeler le quartier de Montmartre. Un peu plus loin, n’hésitez pas à pousser la porte de la boutique Oliviers & Co ; le maître des lieux vous fera goûter à ses nombreuses huiles et autres produits d’épicerie de haute qualité, et se fera un plaisir de vous expliquer leur origine, les modes de production, … Je vous recommande entres autres le condiment miel et gingembre, qui relèvera subtilement vos plats et vinaigrettes d’une note délicate sucrée – salée. 

Oliviers&Co

Oliviers & Co


Pau

 

 

Mes adresses vous sont contées :

Le Café du Passage

Pour une pause déjeuner, ou pour apprécier un verre de vin ou de sangria dans une ambiance colorée façon bodegas, je vous recommande Le Café du Passage, un bar-brasserie situé sous les arcades de la charmante place Reine Marguerite. Patrice Pierre et Mathieu Champetier ont rénové cet espace il y a un an, en octobre 2012 (anciennement se trouvait là le restaurant Les deux Margots). Ils nous proposent un lieu accueillant à la décoration atypique, avec son petit train circulant sur ses rails suspendus au plafond, ses grandes affiches, sa cave à vins, ses couleurs chaudes, son mur de galets auquel est accroché un vieux vélo et ses grandes ardoises noires et barriques pour un esprit bistrot. Que vous déjeuniez sur la terrasse à côté d’une jolie fontaine, ou à l’intérieur sur d’originaux strapontins de cinéma, vous ne serez pas déçus du voyage !


Café du Passage

Café du Passage

Café du Passage

Café du Passage

 

Au menu, vous commencerez par un apéro tapas arrosé d’une sangria fruitée, avant de poursuivre par un hamburger maison (qui connaît de nombreux adeptes !), un tartare de bœuf ou de thon rouge, ou encore une tortilla et son coulis de piquillos. Des plats simples, souvent cuisinés à la plancha, mettant en avant le produit avec beaucoup de goût. En dessert, je vous recommande la soupe de fraises, absolument délicieuse ! Elle est servie avec un biscuit croustillant émietté et une boule de sorbet au basilic. Un mariage parfait !


tartare de thon rouge

Tartare de thon rouge


soupe de fraises, sorbet basilic

Soupe de fraises, sorbet basilic


Je vous recommande vivement cette adresse :

  • Pour l’ambiance animée et conviviale propre aux bars à tapas espagnols
  • Pour la décoration originale
  • Pour la cuisine, sans chichis mais de qualité

 

 

> Ma boutique coup de coeur : Cirielle


Cirielle

 

Dès mon emménagement à Pau, j’avais repéré cette charmante boutique de décoration faisant l’angle de la rue des Cordeliers, juste en face du Palais de Justice. Une adresse qui est rapidement devenue mon véritable coup de cœur ! Le nez collé aux vitres comme une enfant en quête de ses cadeaux de Noël, j’admirais avec envie ces jolis objets harmonieusement présentés, et ne pouvais m’empêcher de franchir la porte de ce que j’appellerai affectueusement « ma petite caverne aux merveilles ».

Cirielle

 Cirielle

Cirielle

Installée depuis 14 ans, c’est avec passion que la propriétaire des lieux, toujours à l’affût des dernières nouveautés et en quête de coups de cœur, parvient à recréer un univers chaleureux, home sweet home, au travers de modèles soigneusement choisis. Si j’ai littéralement succombé à la collection de vaisselle japonaise Tokyo Studio Design, délicate et colorée, j’ai également été conquise par le mobilier (la petite commode, le paravent, la chaise industrielle, …), les coussins colorés de la collection Baobab, les sacs en tissu, les affiches vintage, les boîtes à thé, les bougies, et autres trésors que j’imaginais aisément s’intégrer dans mon intérieur …

Cirielle

Cirielle

Cirielle

Cirielle

Cirielle

Cirielle

Vous l’aurez compris, il vous sera difficile de repartir les mains vides tant vous serez, comme je l'ai été, conquises par l’univers de Cirielle ! Cette boutique est une adresse zen où l’on se sent bien, que l’on explore avec envie, et où l’on revient avec bonheur.

Je vous recommande vivement cette adresse :

  • Pour toutes les petites merveilles qui viendront égayer votre intérieur
  • Pour le plaisir des yeux
  • Pour l'accueil chaleureux et souriant qui nous est réservé

 

 

Mes adresses :


Cirielle

33 rue des Cordeliers

64 000 PAU

05 59 82 82 66

 

Le Café du Passage

5 place Reine Marguerite

64 000 PAU

05 59 06 29 17

Plat du jour à 9€, Tapas à 3€

 

Halles de Pau

Place de la République

64 000 PAU

Ouvertes du lundi au vendredi de 6h à 13h, le samedi de 5h à 14h ; Carreau des producteurs ouvert du lundi au samedi de 5h à 13h.

Y venir de préférence le samedi, qui rassemble le plus grand nombre d’échoppes ouvertes.

 

Glacier Stéphane Métayer

26 bd des Pyrénées

64 000 PAU

 

Château de Pau, Henri IV

2 rue du Château

64 000 PAU

Ouvert tous les jours, sauf le 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Horaires : Du 15 juin au 15 septembre de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h45 (dernière visite à 17h45) ; Du 16 septembre au 14 juin de 9h30 à 11h45 et de 14h à 17h (dernière visite à 17h).

Durée de la visite 1h15 environ réduite à 45 minutes en période estivale, départ toutes les 15 minutes.

Plein tarif : 6,50€ ; Tarif réduit : 5€.

 

Olivers & Co

24 rue du Maréchal Joffre

64 000 PAU

05 59 82 99 80

http://www.oliviers-co.com

Ouvert le lundi de 14h30 à 19h30, et du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h.

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 14:56

 

Le Bassin d’Arcachon est un trésor naturel dans lequel tout visiteur aimera s’y attarder.

Je vous propose de débuter votre visite par la dune du Pyla, puis de poursuivre votre route en prenant la direction du Cap Ferret

 

 

         dune-du-pyla-2.png                 


Dune du Pyla


J’entame mon périple par la très célèbre dune du Pyla. Une fois gravies les quelque 150 marches rudimentairement posées sur le sable, le panorama qui s'offre à moi est époustouflant. Du haut de ces 110 mètres d’amas de sable, mes yeux se perdent dans un tapis verdoyant, la forêt des landes qui s’étend à perte de vue … ; de l’autre côté, j’admire le Bassin d’Arcachon, le banc d’Arguin, la silhouette du phare du Cap Ferret qui se dessine au loin. Cette étendue de sable blanc et fin me transporte à des milliers de kilomètres de là, dans le désert saharien. Déguster mon pique-nique devant cette vue imprenable est un moment exceptionnel que je savoure jusqu’à la dernière miette.

Le site propose des activités, comme la visite guidée de la dune au coucher du soleil (les horaires varient selon la saison), permettant de découvrir son paysage, sa formation, sa faune et sa flore, ainsi que sa gestion. Un spectacle magnifique, féérique, à ne surtout pas manquer ! Il est également possible de survoler la dune du Pyla en parapente (attention, renseignez-vous auparavant, la pratique est très réglementée !). Enfin, « l’activité » phare reste, pour les plus téméraires, de descendre la dune en une course effrénée sur le versant forestier, pour le moins abrupt ! 


Dune du Pyla

Dune du Pyla

Dune du Pyla

Dune du Pyla

Dune du Pyla

 

Dune du Pyla

Dune du Pyla

Dune du Pyla

Dune du Pyla

Dune du Pyla

 

Quelques bonnes grosses enjambées plus tard, je rejoins la plage de Pyla sur Mer en contrebas, et me perds dans les ruelles au gré de mes errances. A quelques mètres en haut d’un escalier en bois traversant la pinède, un hôtel attire mon attention. Adossé à la dune du Pyla et surplombant le banc d’Arguin, La Co(o)rniche est un ancien relais de chasse du Bassin d’Arcachon, passé entre les mains du célèbre designer Philippe Starck. Un lieu d’exception dans un écrin naturel. Je vous invite à consulter leur site Internet, rien que pour rêver un peu, et se dire, « un jour, peut-être ! ». A défaut d’y poser vos valises pour une nuit (comptez de 300 à 700€ tout de même …), attablez-vous au restaurant de l’hôtel pour régaler vos papilles délicates (menu à 48€).

 

 

 

            promenade-fluviale.png

 

Rien ne vaut une balade fluviale, bercée par la douce brise, sous les rayons d’un soleil généreux, pour apprécier toute la richesse que ce Bassin a à nous offrir. Direction Arcachon, et la jetée Thiers, où je me renseigne sur les prochains départs. Embarquement immédiat pour le tour de l’île aux oiseaux, d’une durée d'1h45 ! Tout au long de notre voyage, notre marin, ancien ostréiculteur, ne manquera pas de nous dévoiler avec passion les secrets du Bassin.

 Arcachon

Parc à huîtres

 

Arcachon

 

Bassin d'Arcachon - parc à huitres

Cabanes Tchanquées - île aux oiseaux

Cabanes Tchanquées - Île aux oiseaux


Bassin d'Arcachon

Bassin d'Arcachon

Plusieurs options se présentent à vous pour profiter de cette découverte du Bassin d’Arcachon :

Le charme des traditionnelles pinasses (embarcations qui servaient autrefois à la pêche) ou des chalands (bateaux à fond plat utilisés par les ostréiculteurs de la région) permet une virée d’exception, mêlant calme et authenticité. Partez à la découverte de l’île aux oiseaux qui abrite les deux dernières cabanes Tchanquées, les parcs à huîtres, les villages ostréicoles, le banc d’Arguin et la dune du Pyla ; le tout en dégustant de délicieuses huîtres tout juste ramassées, accompagnées d’un verre de vin blanc bien frais.

 

Aux côtés d’ostréiculteurs passionnés, plongez au cœur de ce métier séculaire lors d’une virée inoubliable. Vous assisterez au chargement du chaland avant de quitter le port pour atteindre les parcs à huîtres à marée basse. Le savoir-faire de cette profession n’aura plus aucun secret pour vous !

 

La société UBA propose plusieurs circuits tout au long de la journée. Les visites se font en bateaux que j’appelle « à touristes », qui n’offrent pas le charme des embarcations traditionnelles. Si vous en avez la possibilité, préférez donc les deux premières options citées ci-dessus, pour tous les avantages qu’elles comportent : promenade plus authentique en petit comité, flexibilité dans les circuits, tarifs intéressants, possibilité de prestations supplémentaires sur demande (sorties au coucher du soleil, dégustation d’huîtres, arrêts pique-niques, rencontres d’ostréiculteurs, …).. Il vous faudra juste veiller à vous y prendre un peu à l’avance (la veille, ou 48h avant).

 

Bassin d'Arcachon

Bassin d'Arcachon

Parce qu’il est bien connu que les sorties en mer creusent l’appétit, je vous propose trois restaurants qui raviront sans nul doute votre palais délicat (Le Chantier, La cabane des Kykouyoux, Le Pinasse Café) ! 

 

 


 

           Arcachon.png

 

 

Le Chantier - ArcachonLe premier est une adresse repérée quelques jours plus tôt dans le magazine ELLE. Le Chantier, ouvert début juillet, se situe sur le Petit Port d’Arcachon. Dans un cadre recréant l’esprit des chantiers navals (une moitié de péniche a été entièrement construite à l’intérieur !), vous dégusterez des plats élaborés à base de produits frais provenant directement de la criée du matin, située à quelques pas à peine. Stéphane Salomon, le directeur, et Christophe Schneider, le chef de cuisine, sont tout deux issus de la haute gastronomie, avec un passage remarqué dans les plus grandes maisons.

A la carte, mon cœur balance entre les huîtres de Joël Dupuch (célèbre pour son apparition dans le film de Guillaume Canet, Les Petits Mouchoirs), un Saumon fumé de la Mère Catherine, millefeuille de pain de seigle et beurre citronné, espuma au wasabi, ou un Homard spaghettis de légumes croquants, vinaigrette à l’orange et croustillant sésame. Sur les conseils de notre serveur, j’opte pour le homard, une première pour moi ! L’expérience pour mes papilles est unique … La chair du homard est absolument délicieuse ; je savoure jusqu’à la dernière miette de pain, qui vient finir de « saucer » ces notes orangées apportées par la vinaigrette.

 

Homard spaghettis de légumes croquants, vinaigrette à l’orange et croustillant sésame

Homard spaghettis de légumes croquants, vinaigrette à l’orange et croustillant sésame


Je termine mon repas sur une note fruitée avec des Framboises, biscuit sablé, crémeux citron et glace au yaourt … qui sera suivi d’un second dessert (quand on aime, on ne compte pas :)), la spécialité du chef pâtissier -  Cœur coulant au chocolat et cèpe confit à l’Armagnac, sorbet chocolat - Les deux étaient excellents ; mais le dessert au chocolat est un incontournable ! L’originalité de l’association cèpe-chocolat, qui fonctionne à merveille, apporte des saveurs nouvelles qui vous rendront addicts.  

 Framboises, biscuit sablé, crémeux citron et glace au yaourt

Framboises, biscuit sablé, crémeux citron et glace au yaourt

 

Cœur coulant au chocolat et cèpe confit à l’Armagnac, sorbet chocolat

Cœur coulant au chocolat et cèpe confit à l’Armagnac, sorbet chocolat


Je vous recommande vivement cette adresse :

  • Pour la qualité irréprochable de l’accueil et du service. Le directeur, un jeune homme absolument charmant, vient nous saluer personnellement, et se préoccupe régulièrement du bon déroulement de notre repas. Les serveurs sont tout aussi agréables. De plus, malgré un restaurant complet ce soir-là, nous avons particulièrement apprécié leur souci de nous trouver une table en réorganisant le plan de salle.
  • Pour l’excellence des plats. Un sans faute à la fois visuel et gustatif ! Le dessert au chocolat et cèpes m’a laissé un souvenir impérissable …
  • Pour la terrasse donnant sur le port, et la décoration « maritime » à l’intérieur du restaurant, soignée jusque dans les moindres détails.
  • En bref, une adresse jeune qui devrait vite acquérir ses lettres de noblesse ! Pensez à réserver !! 

 

 


 

         presqu-ile-de-lege-cap-ferret.png 

 

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe 

Après avoir mis pied à terre, je me remémore déjà les panoramas extraordinaires qui ont défilé sous mes yeux ; avec l’irrésistible envie de m’imprégner un peu plus de la culture ostréicole, je prends la direction de la presqu’île de Lege Cap Ferret. Les quartiers et villages ostréicoles (Piraillan, L’Herbe, Le Canon, …), inscrits à l’inventaire des sites pittoresques, abritent une succession de cabanes de pêcheurs colorées. Emprunter un dédale d’étroits passages menant à des petits coins de plage préservés, sentir les embruns salés, se laisser imprégner de l’ambiance typique des villages de pêcheurs où s’éparpillent leurs filets de pêche, nasses, estrans, tuiles chaulées, et autres outils traditionnels. En bord de mer, la dégustation d’huîtres est un moment privilégié incontournable. Quoi de mieux que cette charmante petite cabane en bois, où l'on est accueilli par de jeunes gens souriants, pour entamer une initiation à ce mets emblématique du Bassin d’Arcachon ! Je savoure mon plateau d’huîtres fraîches, ramassées à quelques mètres à peine, accompagnées d’une brochette de crevettes (du Bassin également !) ; le tout sur une terrasse ombragée, les pieds dans l’eau, avec une vue imprenable sur la baie. Le paradis n’est pas loin …

village des ostréiculteurs - village de l'Herbevillage des ostréiculteurs - village de l'Herbe 

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

 

Je vous recommande vivement cette adresse :

  • Pour l’ambiance typique des cabanes de pêcheurs.
  • Pour le cadre idyllique d’une dégustation au bord de l’eau en admirant le coucher du soleil sur le Bassin.
  • Pour la fraîcheur des huîtres et autres crustacés.
  • Pour le rapport qualité/prix !
  • Pour le plaisir de repartir avec sa bourriche d’huîtres sous le bras, fraîchement ramassées à quelques pas à peine.

 

 village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

parc à huîtres - Bassin d'Arcachon

village des ostréiculteurs - village de l'Herbe

parc à huîtres - Bassin d'Arcachon

 

 

Pinasse CaféLa dernière adresse que je vous propose est Le Pinasse Café, qui nous a été recommandé par notre charmante hôtesse à la Cabane de Bébert (voir plus loin). Ce restaurant a été largement récompensé par les différents guides culinaires ; nous ne devrions pas être déçus. Le restaurant comporte plusieurs salles, dont une véranda permettant de déjeuner au bord de l’eau. La vue au crépuscule sur la dune du Pyla, sur les parcs à huîtres et sur le débarcadère est somptueuse. Si vous réservez via la Cabane de Bébert, et que vous demandez à être servi par « Pépito » (qui n’est autre que le conjoint de notre hôtesse), vous aurez le privilège de pouvoir visiter le cœur du restaurant, à savoir l’immense cuisine de 200m2, entièrement rénovée !


N’ayant qu’une petite faim, je me contente d’une entrée et d’un dessert ; à regrets, car la carte propose des intitulés par lesquels je me laisserais bien tenter ; ce sentiment étant confirmé par la vue des plats qui défilent vers les tables voisines … Le serveur m’apporte finalement un Carpaccio épais de daurade royale mi-cuit à l’assiette, amandes et citron confit. Une entrée colorée tout en fraîcheur et légèreté, parfaitement assaisonnée. Je ne regrette pas mon choix ! La personne qui m’accompagne se régale quant à elle d’une Soupe de poissons Côte des Basques, rouille d’Espelette, fromage Iraty et croûtons.


Carpaccio épais de daurade royale mi cuit à l’assiette, amandes et citron confit

Carpaccio épais de daurade royale mi-cuit à l’assiette, amandes et citron confit

 

Soupe de poissons Côte des Basques, rouille d’Espelette, fromage Iraty et croûtons

Soupe de poissons Côte des Basques, rouille d’Espelette, fromage Iraty et croûtons


Pour le dessert, nous commandons la Soupe de fraises à la menthe, servie avec une boule de sorbet fraise et des fraises fraîches ; délicieuse et justement sucrée ; même s’il est vrai que la soupe en elle-même aurait pu être légèrement plus épaisse … (bon, là on cherche la petite bête … !!). La presqu’île flottante (île flottante constituée de plusieurs couches, aromatisée au caramel beurre salée) est « une tuerie », nous a t’on dit. Je me la réserve sans faute pour une prochaine fois :)

Soupe de fraises à la menthe, sorbet fraise et des fraises fraîches

Soupe de fraises à la menthesorbet fraise et des fraises fraîches


Je vous recommande vivement cette adresse :

  • Pour la qualité des plats. Une proposition au chef étoilé du Grand Hôtel de Bordeaux serait d’ailleurs en cours, et le concerné serait, paraît-il, très intéressé. Affaire à suivre !
  • Pour la rapidité du service.
  • Pour un déjeuner au bord de l’eau, avec une vue imprenable sur la dune du Pyla.
  • Pour la jolie vaisselle, que l’on peut acheter à la boutique du restaurant.


Dune du Pyla - Bassin d'Arcachon

 

 

 

Et on dort où ?!

 

La Cabane de BebertLes chambres d’hôtes sont légion dans le Bassin d’Arcachon, et les adresses de charme ne manquent pas. Parmi celles-ci, nous avons eu le plaisir de passer une nuit à la Cabane de Bébert, une adresse que j’avais repérée sur Internet par le nombre important d’avis favorables qu’elle recueillait (dont le guide du routard) … et auxquels s’ajoute le mien ! La Cabane de Bébert se situe à Lège Cap Ferret, sur l’avenue principale. Philippe, le propriétaire des lieux (qui a récemment déménagé dans le Lot et Garonne pour rénover ce qui deviendra prochainement une nouvelle maison d’hôtes), propose la location de 4 chambres de 15 à 30m2, que l’on atteint en suivant une petite allée en tuiles concassées entourée d’une végétation luxuriante. Chaque chambre dispose d’une décoration différente. Nous avons séjourné dans la chambre « L », décorée sur le thème du bambou ; un véritable havre de paix et de zénitude. La chambre est très agréable à vivre ; nous apprécions le souci apporté aux détails, la grande douche italienne, la qualité du mobilier et de la literie, le petit jardinet permettant de profiter des derniers rayons du soleil. La chambre « Marie en Lys » raconte l’histoire du Bassin sur le thème du bois flotté. La chambre « L’île de Tom » dispose d’une ambiance créole. Enfin, la chambre « L’insolite » comporte une cuisine, une douche extérieure et des toilettes sèches (cette dernière est proposée à la location d’avril à septembre uniquement, car non chauffée). Le jardinet est entouré de bambous, la décoration intérieure est faite de bois flotté et d’objets divers de récup’ qui rappellent les quartiers ostréicoles, une grande baie vitrée laisse pénétrer la lumière naturelle.

 La Cabane de Bebert


Isabelle (et son fils Tilio, âgé de 9 mois, absolument adorable !), qui s’occupe désormais de l’accueil des clients, nous reçoit chaleureusement, en toute simplicité et avec beaucoup de gentillesse. Elle nous recommande des panoramas « en dehors des sentiers battus », des beaux sites à visiter dans le Bassin, et s’occupe de la réservation de notre table au restaurant Le Pinasse Café. Isabelle sera également ravie de vous proposer des petits apéros tapas (comptez 15€) (attention, pensez à la prévenir le matin !). Nous n’avons malheureusement pas eu la chance de les goûter, ignorant qu’il fallait prévenir avant. Ce sera pour une prochaine fois :)

 La Cabane de Bebert

Le petit-déjeuner (compris dans le prix de la chambre) nous est proposé, au choix, sur la terrasse de la maison principale, dans notre petit jardinet, ou directement dans notre chambre. Quel bonheur de se faire livrer un délicieux panier-repas, composé de viennoiseries encore chaudes, de pain frais, confitures maison de Mamie Jo (un tel régal ces confitures, que l’on repartira avec un pot de figues blanches, et un de prunes … divines !!), jus d’orange, boissons chaudes au choix, et compotes de fruits.

La Cabane de Bebert

La Cabane de Bebert

 

Je vous recommande vivement cette adresse :

  • Pour l’accueil très chaleureux qui nous est réservé.
  • Pour le charme du lieu, calme et paisible, et le soin apporté à l’aménagement des chambres.
  • Pour le délicieux petit-déjeuner, et les exquises confitures de Mamie Jo !
  • Pour le rapport qualité-prix.
  • Pour les conseils et bonnes adresses que l’on vous confiera pour rendre votre séjour inoubliable.

 

A Cap Ferret, armez-vous de courage pour gravir les quelques 258 marches du phare (l’entrée est de 6€ pour un adulte) ; vous serez récompensé par une splendide vue à 360° sur le Bassin. Poursuivez jusqu’à la pointe du Cap et garez-vous au parking du restaurant situé à côté de la plage. Se promener le long de la plage sauvage, pique-niquer avec une vue imprenable sur la dune du Pyla qui nous hypnotise par sa démesure, observer la patience du pêcheur solitaire … Le temps semble s’être arrêté autour de nous. Un doux moment de répit que l’on savoure à plein poumon, et qu’il est difficile de laisser derrière soi.

Phare de Cap Ferret

Phare de Cap Ferret

Phare de Cap Ferret

parc à huîtres - Bassin d'Arcachon

Bassin d'Arcachon

Dune du Pyla - Cap Ferret

Dune du Pyla - Cap Ferret

Cap Ferret

Cap Ferret

Cap Ferret


A découvrir également :

L’architecture restée intacte de la Chapelle de la Villa Algérienne (dans le village de L’Herbe), qui se situe sur le front de mer, à l’extrémité sud du boulevard de la Plage.

La galerie de l’artiste peintre Françoise Pons, située sur la route principale du village Le Canon. C’est par un heureux hasard que nous sommes tombées sur son lieu de villégiature, et que nous avons pris le temps d’admirer ses magnifiques créations aux tons pastels. Nous avons eu le plaisir d’échanger quelques mots avec cette charmante artiste, que l’on sent passionnée et épanouie par son métier. Elle parvient à faire "vivre" ses œuvres esquissant des marins dans leur quotidien, des paysages côtiers, qui ne sont pas sans nous rappeler avec émotion les somptueux panoramas que l’on vient de découvrir. Un beau moment de partage.

 

 

Mes petits conseils :

 

Pour la dune du Pyla 

  • En arrivant au rond-point faisant face au parking de la dune (payant : 4€ pour 4 heures, 6€ pour la journée), continuez votre chemin en prenant la prochaine sortie où vous pourrez garer gratuitement votre voiture le long de la route (un peu de marche n’a jamais fait de mal :)).
  • Si vous descendez jusqu’à la plage située en contrebas de la dune, sachez qu’il est possible de remonter sans emprunter le même chemin. Un escalier se situe un peu plus à droite, du côté du poste de secours. Pour les plus courageux comme moi, la remontée par la dune vous prendra une bonne demi-heure, avec quelques litres d’eau en moins sous un soleil de plomb ^^
  • Des navettes font régulièrement tout au long de la journée le trajet entre les différentes jetées du bassin d’Arcachon, pour 1€ seulement. L’achat des billets se fait directement sur place.

 

 

Pour visiter les villages ostréicoles :

  • Garez-vous au parking de la mairie du village du Canon, et descendez les quelques marches de l’escalier qui se trouve non loin de là.
  • En arrivant au village de L’Herbe (direction Cap Ferret), suivez une rue qui monte sur votre gauche et qui vous emmène dans un quartier résidentiel. Poursuivez votre route, toujours en direction de la pointe du Cap Ferret, jusqu’à arriver au niveau du rond point de L’île aux oiseaux. Garez-vous à ce niveau, vous surplomberez alors le village des ostréiculteurs. Descendez les quelques marches, et laissez-vous charmer par l’ambiance typique qui s’offre à vous.

 

Pour les chambres d’hôtes :

Pensez à réserver très tôt votre séjour, les chambres d’hôtes sont souvent prises d’assaut !

 

 

 

Mes adresses :

 

Où manger :

Restaurant La Co(o)rniche

46 avenue Louis Gaume

33115 PYLA-SUR-MER

05 56 22 72 11

contact@lacoorniche-pyla.com

http://www.lacoorniche-pyla.com

 

Restaurant Le Chantier

43-45 Bvd de la Plage

33120 ARCACHON

05 57 16 33 33

http://restaurant-le-chantier.com

 

Restaurant La cabane des Kykouyoux

Village de L'Herbe

33350 LEGE CAP FERRET

05 56 60 90 06

06 63 59 74 72

 

Restaurant Le Pinasse Café

2 bis avenue de l’Océan

33970 CAP FERRET

05 56 03 77 87

laurent@pinassecafe.com

http://pinassecafe.com

Menu Formule du Marché : Entrée-Plat-Dessert à 38,50€ ; Entrée-Plat ou Plat-Dessert à 31,50€

 

 

 

Tour du bassin d’Arcachon en bateau :

Circuits UBA :

http://www.bateliers-arcachon.com/Excursions.php

contact@bateliers-arcachon.com

bureaux : 76 bd de la Plage, 33120 Arcachon ; ils ont également des petites cabanes au niveau des jetées Thiers (celle où il y a un carrousel), et Eyrac. Vous trouverez également sur ces jetées les cabanes proposant des circuits sur de grands catamarans (les Tip Top One et Tip Top Two).

05 57 72 28 28

 

En pinasse :

http://www.pinasse-bassin-arcachon.com (de 2h à la journée : dégustation d’huîtres, pique-nique, escales, …)

06 88 08 32 94  - contact@pinasse-bassin-arcachon.com

 

Et aussi : 06 11 08 66 92

 

Sur un chaland :

http://www.baladesurchaland.fr

06 58 82 27 57 – contact@baladesurchaland.fr

190 route du Cap Ferret, 33950 Le Canon – Lege Cap Ferret

 

Pescatourisme – découverte du métier d’ostréiculteur :

http://tourisme.andernoslesbains.fr/patrimoine/l-ostreiculture-une-tradition/444-pescatourisme.html

 

 

 

 

Où dormir :

La Cabane de Bébert

105 avenue de Bordeaux

33 970 CAP FERRET

06 70 34 69 87

05 53 65 78 01

http://www.lacabanedebebert.fr

Comptez de 75 à 95€ par nuit (petit déjeuner compris) selon la chambre.

 

Je vous conseille également la villa Etche Ona, située au village du Grand Piquey. Profitez d’un lieu d’exception, où vous admirerez la vue sur le Bassin, les pieds dans l’eau de votre piscine chauffée.

4 chambres et une suite avec terrasse en bois et un accès direct à la plage ; de 110 à 160€ selon les saisons (petit déjeuner compris).

92, route du Cap Ferret

GRAND PIQUEY

33 970 LEGE CAP FERRET

06 64 91 00 91

contact@villa-etcheona.com

 

Divers :

Galerie Françoise Pons 

178 route du Cap Ferret

LE CANON -33950 LEGE CAP-FERRET

06 12 03 83 67

francoise.pons@hotmail.fr

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 14:05

Carte Hanoi; Baie d'Halong Tam Coc Circuit Nord Vietnam Hoi An Saigon Île de Phu Quoc Siem Reap - temples d'Angkor

 

 

Lorsqu’une idée, une envie, commencent à germer dans mon esprit, il m’est souvent bien difficile de m’en défaire. La dernière en date : aller à la découverte des trésors qui rendent notre monde si riche de beauté, avec pour seuls compagnons mes baskets et mon sac à dos.

Partir seule, comme en quête de soi-même au contact d’inconnus qui, par un sourire, un  geste, une parole, vous font prendre conscience de l’essentiel, le temps d’un échange, même parfois bref, mais dont l’empreinte s’inscrit à jamais dans votre cœur.

 

Après quelques hésitations et doutes, c’est non sans une certaine appréhension il est vrai que par une froide matinée d’octobre je me suis avancée sur le tarmac de l’aéroport parisien pour monter à bord d’un avion, direction le Vietnam et le Cambodge. Ce mois et demi à parcourir ces magnifiques contrées d’une très grande beauté, m’a submergée d'émotions et m'a laissé des souvenirs impérissables faits de rencontres, de découvertes, d’aventures, qui ne manqueront pas de me rappeler qu’une vie grandit et s’épanouit dans le partage.

 

Je vous emmène dans mes valises, destination l'Asie ! (Cliquez sur les différents cercles numérotés sur la carte pour découvrir chaque ville visitée).

 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 20:07

carte Ciboure St Jean de Luz Biarritz Bayonne Pau lac de payolle cirque de gavarnie Bassin d'Arcachon Bassin d'Arcachon bordeaux Bassin d'Arcachon Dune du Pyla

 

 

Quelques mois passés dans une région que je n'avais jamais visitée ; des week-ends à sillonner les routes montagneuses, côtières, de campagne ; le plaisir de découvrir un paysage riche par sa beauté et sa diversité, oublier les cartes et se laisser guider par ses envies. Apprivoiser petit à petit les lieux, m'enivrer de leur atmosphère, tantôt festive, tantôt calme et reposante ; prendre le temps de m'attarder pour m'imprégner de chaque détail, flâner dans les ruelles, tête en l'air, et dénicher, par l'heureux hasard d'une rencontre fortuite, une adresse qui laissera son empreinte dans mes souvenirs et viendra noircir un peu plus les pages de mon carnet de voyage.


Je vous emmène dans mes valises ? Suivez le guide ... :) (cliquez sur les chiffres pour découvrir la description d'un lieu sur la carte).

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 20:31

Découvrir une ville pour la première fois ; déambuler, le nez en l’air, au hasard des rues,  s’imprégner de l’ambiance chaleureuse et enivrante du sud-ouest, se laisser guider par les odeurs qui s’échappent des restaurants proposant des saveurs locales, se délecter de la cuisine du pays, admirer les vitrines des échoppes traditionnelles affichant fièrement une fabrication artisanale locale.

 

Je découvrais Saint Jean de Luz, ville emblêmatique de la côte basque, il y a quelques semaines à peine. Une journée pour en tomber amoureuse, des week-end pour en apprécier tout le charme ...

Sans-titre-copie-11.png

Sans titre-copie-12Sans-titre-copie-14.png

Sans-titre-copie-15.png


Se prendre à rêver d’une vie paisible dans ces jolies petites bâtisses aux couleurs blanche et rouge faisant face à l’immensité d’un océan bleu azur. S’asseoir sur un banc place Louis XIV, et se laisser hypnotiser par la gestuelle méticuleuse des peintres dont j’admire les toiles colorées, créant une atmosphère rappelant avec nostalgie la vie de Montmartre. Siroter un verre de Jurançon bien frais, à l'ombre des arbres, et prendre le temps d'apprécier la vie animée de la place royale. 

Sans titre-copie-1

Sans titreSans titre-copie-3 

Sans titre-copie-2

 


Face à la mer, sur la terrasse ombragée du magnifique hôtel Loreamar, partager un délicieux repas proposé par le chef doublement étoilé Michel Rostang. Petites attentions, conseils et sourires, souci du détail, plaisirs des papilles, ou comment vivre un savoureux moment hors du temps.

Sans titre-copie-5

SAM_6845.JPG 

SAM_2618.JPG

SAM_6846.JPG

SAM_6847.JPG

SAM_6848.JPG

Sans-titre-copie-4.png 

 

Une vitrine colorée à l’angle d’une rue piétonne reflète les yeux pétillants d’envie de dames et demoiselles qui glisseraient bien leurs pieds dans ces jolies ballerines de fabrication française. Poussez la porte de cette petite échoppe, les créations s’empilent du sol au plafond, dans un joyeux dégradé de couleurs. Laissez-vous guider par les propriétaires du lieu qui ne manquent pas d’entrain ! Le plus difficile sera de ne repartir qu’avec une seule paire !

 chaussures Buxikiballerines Buxiki

Sans titre-copie-6 

 

Un peu plus loin, une chapellerie traditionnelle propose des couvre-chefs, dont l'intemporel Panama, à faire pâlir de jalousie les spectateurs des célèbres cours de tennis parisien, porte d’Auteuil. Elégance et raffinement, la qualité avant tout.

Sans titre-copie-7

 SAM_2643.JPG

Sans titre-copie-8 

 

Une envie de gourmandise, franchissez la porte de la boutique de Francis Miot (célèbre confiturier distingué par de multiples récompenses honorifiques), de la Maison Adam (fondée en 1660) où l’on succombe à leurs délicieux macarons et autres plaisirs sucrés, ou encore de la boutique Txomin, artisan glacier. Le quartier des halles permet de remplir son cabas de produits traditionnels de la cuisine basque, provenant des fermes voisines ; jambon de Bayonne, foie gras, fromages de brebis, piment, gâteau basque, produits de la mer, vins, les gourmands ne sauront que choisir ! 

La côte basque est connue pour ses pintxos (véritables plats traditionnels en miniature), issus de l'influence espagnole, l'axoa (ragoût de veau aux piments), ou encore le ttoro (soupe de poissons avec des morceaux). A l'heure du déjeuner, Kako est une adresse à ne pas manquer, idéalement située en face des halles (réservation conseillée !). Ce bistrot basque propose de nous faire découvrir les plats traditionnels, à base de produits frais issus des halles voisines.  

joij 8642    

 Sans titre-copie-9

Sans titre-copie-10

 

 

Restaurant L’Ocean du Grand Hôtel Spa Loreamar 5*

43 Boulevard Thiers

Saint Jean de Luz

Menu Retour du marché entrée – plat –douceur du jour, 39€, servi au déjeuner du lundi au vendredi.

A la carte : Entrée à 16€ - Plat à 29€ - Dessert à 14€.

 

Boutique de ballerines Buxiki

17 rue Loquin

Saint Jean de Luz

 

Chapellerie Après la pluie

10 rue Loquin

Saint Jean de Luz


Maison Adam

4-6 rue de la République

Saint Jean de Luz

 

Confiturier Francis Miot

69 rue Gambetta

Saint Jean de Luz

 

 Txomin, artisan glacier

54 rue Gambetta

Saint Jean de Luz

 

Kako

18 rue Harispe

Saint Jean de Luz

05 59 85 10 70

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 07:21

clé-privée

 

Clé des champs, Clé du mystère, Clé du paradis … Le nouveau concept hôtelier Clé Privée est un peu tout ça à la fois !

Il nous est proposé de vivre un voyage unique aux quatre coins du monde avec de nombreux privilèges exclusifs. Tel un pacha, l’on est chouchouté, dorloté, soigné aux petits oignons, le tout dans un décor idyllique ou insolite. Que demander de plus ? :)

 

En vous rendant sur le site CléPrivée, vous achetez une clé correspondant à un thème, une catégorie de chambre et un certain de nombre de privilèges. Au dos de celle-ci se trouve un code secret qui vous permettra de prendre la poudre d’escampette pour une destination de rêve, ou d’avoir accès à une sélection unique de photographies ! Au programme, des aventures « au-delà des standards habituels ». Un majordome sera à votre disposition jour et nuit, et dès votre arrivée et tout au long de votre séjour, vous bénéficierez de prestations exceptionnelles : bouteille de vin, découverte de spécialités locales, massages ou soins à l’arrivée, transports offerts, découverte de la culture locale, etc.

 

Trois clés vous sont proposées au choix :

♥ La Clé Traveler : donne droit à des privilèges et permet d’être reçu en habitué (massage ou gastronomie à l’arrivée, transfert inclus) 
dans des adresses confidentielles du monde entier, soigneusement choisies et testées pour vous. (Prix de 100 à 200€ par an).

♡ La Clé Escape : donne droit à un séjour pour deux personnes dans les plus belles chambres d’hôtel du site à travers le monde.
Tous sont classés par thème et destination, pour correspondre aux goûts les plus divers. Alors, vous serez plutôt « Perles rares », « Chambres anciennes », « Iles grecques » ? (Prix de 400 à 2000€).

♥ La Clé Art : offre, en série limitée, des sélections de clichés originaux, réalisés par des artistes d'avant-garde.

 

Une nouvelle offre est par ailleurs en cours d’élaboration : La Clé du design.

 

Alors, vous sentez-vous plutôt l’âme d’un Robinson Crusoë, d’un châtelain moderne, ou préférez-vous une ambiance romantique au coin du feu ?

 

Une idée de cadeau original à déposer sous le sapin qui plaira à coup sûr ! :)

 

 

En attendant de vous prélasser sur un transat, quelques photos pour vous faire rêver ... 

1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

5.jpg

6.jpg

7.jpg

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 07:38

La capitale de la Belgique, outre ses délicieuses gourmandises que je vous présentais ici, offre une agréable visite touristique. Oubliez le métro (où sévissent les pickpockets ...) et profitez d’une balade à pieds au cœur de la ville, idéal pour profiter de découvertes au gré de votre chemin.

 

 

♥ Le quartier des Marolles 

Dans ce quartier, notamment dans les rues parallèles Blaes et Haute, les boutiques d’antiquités ont pignon sur rue. Une fois franchi le seuil de l’une d’elles, vous voilà plongé dans un univers étonnant où se côtoient mobilier vintage, machines à écrire Olivetti, appareils photos des années 1930 et autres jouets chers à nos aïeux. Les amoureux du design seront ravis d’y retrouver les créations originales des plus grands maîtres d’œuvre, tels que Charles Eames, Pierre Paulin, Arne Jacobsen. De quoi chiner des objets uniques qui possèdent une « âme » véritable, riches de leur histoire.

 

La place du Jeu de Balle accueille chaque week-end un marché aux puces. Les tintinophiles seront ravis d’apprendre qu’il s’agit du marché où notre aventurier préféré a déniché la superbe et énigmatique maquette de la Licorne. Le temps ayant fait son œuvre, notre tavernier du Restobières (le restaurant se situe à deux pas de la place du Jeu de Balle), côtoyé au déjeuner, regrette l’authenticité d’autrefois qui s’est quelque peu perdue avec les années. L’on y trouve désormais un amoncellement de bric-à-brac posé à même le sol. Mais il est toujours bon d’ouvrir l’œil ; qui sait, quelques trésors pourraient bien se cacher au milieu de ce fatras. Par ailleurs une fois par an, durant l’été, le marché se transforme en brocante entièrement dédiée à Tintin ; une manière de rendre hommage au jeune reporter qui a su le rendre célèbre.

jpjpoo-6895.JPG

 

♥ Le quartier historique des Sablons

Poursuivez votre promenade dans ce quartier pour finir de charmer votre âme de chineur, avec ses nombreuses boutiques et son célèbre marché aux antiquaires installé le dimanche matin au pied de l’église du Sablon. A noter cependant qu’il vous faudra mettre la main à la poche pour être l’heureux acquéreur de l’un de vos coups de cœur déniché au cours de vos pérégrinations dans les allées de ces magasins d’antiquités … Les prix sont relativement élevés !

C’est également dans ce quartier que vous trouverez les chocolatiers de luxe (Marcolini, Neuhaus, Galler, …) et quelques bistrots branchés. Une halte gourmande s’impose dans la boulangerie/pâtisserie Le Pain Quotidien (dont je vous parlais ici).

 

Pour les amateurs de bandes dessinées, la boutique BD située sur la place du Sablon constitue un véritable paradis littéraire. Passé le seuil, vous serez plongé dans l’univers fantastique des comics où vous pourrez profiter d’un large choix (pour ne pas dire pratiquement exhaustif) de collections de bandes dessinées, des figurines à l’effigie de vos héros préférés, des objets uniques prisés des collectionneurs (des exemplaires du supplément hebdomadaire de bande dessinée Le Petit Vingtième mettant à l’honneur les aventures du reporter Tintin), qui sauront satisfaire les plus férus d’entre vous. Par ailleurs, des fresques mettant en scène des personnages de comics, peintes sur les murs des bâtiments, sont à découvrir à chaque coin de rue (le parcours de la BD vous permettra de découvrir tous ces chef d’œuvres). De quoi rappeler aux touristes de passage que Bruxelles est également la capitale du neuvième art.

jpjpoo-6910.jpg

jpjpoo-6913.jpg

jpjpoo-6947.jpg

jpjpoo-6960.jpg

 

♥ Le quartier Bozar, place Royale 

Les rencontres culturelles ont lieu dans ce quartier où se côtoient plusieurs musées. Le musée Magritte est entièrement dédié à cet artiste-peintre belge des années 1900. Ce grand maître du surréalisme aura fait de l’objet son terrain de jeu, en s’amusant à jouer sur le décalage entre celui-ci et sa représentation. Citons par exemple ce tableau, sans conteste le plus célèbre, où l’on peut y observer une pipe sous laquelle figure la mention « Ceci n’est pas une pipe ». Magritte donnera ces mots pour expliquer son œuvre qui interpelle : « La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau « ceci est une pipe », j’aurais menti ! ». Dit comme cela … Chacune de ses œuvres amène son observateur à se poser des questions sur la réalité des choses et à y voir au-delà que d’un simple objet. A la fois troublant et surprenant … !

magritte-la-trahison-de-image

 

Le somptueux édifice Old England, parfait exemple d’art nouveau, abrite le célèbre « MIM » (musée des instruments de musique), qui offre un voyage enchanteur avec pour slogan « vous allez voir ce que vous allez entendre ». Plus de 7000 instruments sont à découvrir à travers un parcours à la scénographie remarquable, vous faisant virevolter de l’Antiquité égyptienne jusqu’au 19ème siècle. Terminez votre visite par une note sucrée au restaurant du musée situé au dernier étage et admirez la vue imprenable sur la ville qui s’offre à vous.

jpjpoo-6921.jpg

jpjpoo-6924.JPG

 

 

♥ La Grand Place

Considérée comme l’une des plus belles places du monde, la Grand Place, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, connaît une renommée mondiale de par sa richesse ornementale. L’on peut y admirer la maison des corporations, l’hôtel de ville et la maison du Roi. A quelques pas de là se trouvent les Galeries Royales Saint-Hubert constituant aujourd’hui un passage commercial très prisé des touristes. Vous y trouverez les plus grandes marques de chocolat et de mode de luxe, ainsi que des théâtres et des restaurants haut de gamme.

 

Poursuivez votre chemin jusqu’à la place Saint-Jacques et immortalisez le célèbre Manneken-pis (littéralement, « le môme qui pisse »), symbole de l’indépendance d’esprit des Bruxellois. Cette fontaine servait autrefois à la distribution d’eau potable. A l’occasion des fêtes, l’eau déversée par le jeune garçon est remplacée par des breuvages. Il est également de coutume de le revêtir de costumes à des dates précises durant l’année afin d’honorer une profession.

jpjpoo-6953.jpg

jpjpoo-6951.jpg

jpjpoo-6952.jpg

 

Bonne visite bruxelloise ! :) 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:56

La Belgique, un pays riche de délicieuses spécialités et gourmandises, auxquelles il est difficile de résister !

Revue de détail de mes coups de coeur …

 

 

♥ La maison DANDOY

Cette biscuiterie familiale, fondée en 1829, perpétue son savoir-faire artisanal. La maison est réputée pour sa recette de spéculoos, inchangée depuis 182 ans. Ce biscuit croustillant délicieusement relevé d’épices vous fera fondre de plaisir ! L’on y trouve également d’autres spécialités bruxelloises ayant fait la réputation de la maison, tels que le pain à la grecque (appelé aussi pain du pauvre, il s'agit d'un pain biscuité enrobé de sucre et de cassonade parfumés à la cannelle) ou les pains d’amandes. La boutique est charmante, et l’on se prend à saliver devant ces gourmandises proposées dans des boîtes élégantes et raffinées à l’effigie de la maison. Au fond du magasin, poussez doucement la porte de l’atelier de confection et admirez les petites mains qui s’affairent à la préparation de ces spécialités. Une adresse incontournable !

jpjpoo-6963.jpg

 

Plusieurs adresses dans Bruxelles.

Celle située près de la Grand Place est sans doute la plus typique :

31 rue au Beurre, 1000 BRUXELLES.

www.biscuiteriedandoy.be

 

 

♥ Le Pain Quotidien

Pour une pause sucrée, rendez-vous dans cette boulangerie/pâtisserie réputée pour la qualité de ses produits. Aux commandes, Alain Coumont, un amoureux de cuisine qui « a fait connaissance avec le pain dans sa petite enfance, debout sur une chaise tous les dimanches, en regardant sa grand-mère cuire son propre pain » (un Eric Kayser bruxellois … ;)). La dégustation se fait assis autour d’une grande table en bois, la « table commune », offrant un moment de partage convivial entre vieilles connaissances et nouvelles rencontres. Le Pain Quotidien réalise toutes ses pâtisseries et viennoiseries de façon artisanale, et propose également des produits d’épicerie (confitures, huile d’olive naturelle, pâtes à tartiner), le tout fait maison !

 

Le Pain Quotidien

11 rue des Sablons, 1000 BRUXELLES

Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 19h ; le samedi et dimanche de 8h à 19h.

www.lepainquotidien.be

 

 

♥ Restobières

Comment ne pas être conquis par cet authentique restaurant de Bruxelles ? Sitôt franchi le seuil, ce lieu nous raconte une histoire à travers son décor pour le moins atypique. Le chef Alain Fayt, cet amoureux des brocantes, collectionne avec passion des objets que nos grands-mères et arrières-grands-mères utilisaient dans leur cuisine. Des boîtes de biscuits ornées de la famille royale, des moulins à légumes, d'anciens verres à bière, des moulins à café et autres ustensiles d’autrefois offrent un agréable voyage dans le temps, où la bonne cuisine traditionnelle cuite au fourneau était légion. Pour accompagner cette ambiance rétro, un répertoire des plus belles chansons françaises de l’époque vient chatouiller nos oreilles.

jpjpoo-6899.JPG

jpjpoo-6900.JPG

jpjpoo-6901.jpg

jpjpoo-6903.JPG

Au menu, le chef nous propose des plats typiques de la gastronomie belge, avec la particularité de les cuisiner avec de la bière. Le traditionnel moules-frites a été dégusté jusqu’à la dernière bouchée, un vrai délice ! Vous pourrez également vous régaler de pâté maison, de scampis à la kriek, de terrine de foie gras, de croquettes aux crevettes, de tache noire, … Une jolie adresse à recommander !

SAM_1447.JPG

 

RESTOBIERES

9 rue des Renards

1000 BRUXELLES

www.restobières.eu

 

 

♥ Kika

Pour une cuisine saine et savoureuse, direction le Kika, un petit restaurant situé boulevard Anspach. L’on se laisse surprendre par l'ambiance très vintage des lieux où l’on trouve du mobilier sixties dépareillé, une tapisserie exotique ornée de bambous, un mur de portraits en noir&blanc, qui voisinent avec des têtes de cerf sur le mur d'en face. Le chef vous propose des plats à dominante asiatique et italienne, qui, pour sûr, étonneront vos papilles. Le tartare de saumon accompagné d’une salade de lentilles, de riz blanc, de quinoa et de petits légumes de saison était délicieux, subtilement relevé d’herbes variées et d’un mélange d’huiles fruitées. Au menu également, carpaccios, linguine, lasagnes, bœuf grillé, bruschettas, …  Le serveur à la petite moustache, elle aussi vintage (ou participerait-il au Movember ?!), était fort sympathique et nous a réservé un accueil agréable.

 

KIKA

177 Boulevard Anspach

1000 BRUXELLES

Ouvert du lundi au samedi, de 19h à 23h.

www.kaki-kika.be

 

 

Le chocolat est un plaisir incontournable en Belgique ; les boutiques de chocolat y sont légion. Les maisons Pierre Marcolini, Neuhaus, Gerbaud, Galler, Corné Port-Royal, Godiva (j’en passe et des meilleures) vous offriront un large choix auquel nul ne résiste ! 

jpjpoo-6911.jpg

jpjpoo-6912.jpg

jpjpoo-6966.jpg

jpjpoo-6943.jpg

 

Et pour finir, quelques gaufres très gourmandes ... :) 

jpjpoo-6950.JPG

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 20:49

 

 

                img_list_horspiste.jpg

 

 

               Les premières gelées font leur apparition, les chalets d’où se dégagent de délicieuses senteurs de cannelle, vin chaud et autres traditions des marchés de Noël fleurissent un peu partout pour un mois de fête, le gros dilemme des cadeaux qu’il faudra mettre sous le sapin … ça y est, les fêtes de fin d’année pointent le bout de leur nez ! Et avec elles, les vacances à la montagne !


                Aaaah je m’y vois déjà … Emmitouflée dans ma combinaison dernier cri (de couleur passe-partout je vous rassure … servir de point de repère aux autres skieurs sur les pistes, la nuit faisant son apparition, grâce à des tenues flashy … très peu pour moi ^^), prenant le soleil tranquillement assise sur mon transat, un air entrainant tyrolien s’échappant du chalet restaurant (je discerne un petit sourire sur votre visage à l’évocation de la musique tyrolienne ! Aaaaah c’est que vous n’avez jamais été dans l’ambiance chaleureuse et bon enfant régnant sur le haut des pistes, la musique tyrolienne y trouve sa place à merveille, et vous met immédiatement dans l’ambiance montagnarde ). Un délicieux Apfelstrüdel encore tiède, une bonne soupe bien chaude pour reprendre des forces, un chocolat chaud généreusement recouvert de chantilly saupoudrée d’une pointe de poudre de cacao, un germknödel pour caler un ventre qui crie famine (pour ceux qui fronceraient les sourcils à la lecture de ce nom barbare, il s’agit d’un dessert typique en Autriche. C’est une pâte à pain fourrée de confiture de prune et nappée de graine de pavot et de beurre, entourée de crème anglaise. Hmmm un délice ), sans oublier la traditionnelle et immanquable raclette ! Vous l’aurez compris, à la montagne, on se fait plaisir !  Mais rassurez-vous, pour engloutir tout ces mets, je profite pleinement des descentes tout schuss sur les pistes enneigées

 

chocolat-gourmand.jpg

Panoramalp_03.jpg

                Depuis que je suis toute petite, je passe mes vacances d’hiver en Autriche, à Fügen. Si vous n’avez jamais goûté au ski dans ce charmant pays, je vous le recommande vivement ! Une ambiance unique, un accueil chaleureux comme vous n’en trouverez nulle part ailleurs, un respect sans égal de l’environnement (que le premier qui trouve un déchet abandonné dans les plaines autrichiennes me jette la première pierre !). Financièrement, vous serez également largement gagnant ! En effet, les appartements à louer (je vous conseille de louer chez l’habitant, d’une gentillesse incroyable ) n’ont rien à envier à ceux que vous trouverez dans les domaines skiables français (pour un prix tout à fait abordable, vous aurez le plaisir d’occuper un spacieux appartement tout équipé !).

 

l_location.jpg

images.jpg

wm_foto_small_112.jpg

 

 

 

Voici la fameuse recette du Germknödel !


Ingrédients :

250 g de farinegermknodel-300x215.jpg

10 g de levure de boulanger

25 g de beurre (+ 50 g pour finition)

10 g de sucre

1 jaune d'œuf
sel
100 g de powidl ou marmelade de prunes
cannelle (facultatif, à rajouter dans la confiture)
rhum (facultatif rajouter un peu dans la confiture)
50 g de graines de pavot
sucre glace

Mettre la farine dans un grand saladier. Mélanger le lait tiède, le sucre et la levure émiettée jusqu'à obtenir une masse lisse puis rajouter à la farine. Rajouter le sel, le jaune d'œuf, le beurre fondu et travailler jusqu'à obtention d'une pâte ferme. Si la pâte est trop épaisse rajouter un peu de lait.

Il faut travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse et se détache de la cuillère en bois.
Couvrir avec un torchon et laisser reposer 1 h à température ambiante. La pâte doit gonfler.

Etaler la pâte, environ 12 pièces , cercles de 10-11 cm de diamètre, remplir de marmelade de prunes, former des knödel (boules) Les mettre sur une planche farinée et laisser reposer encore 25 min.

Les mettre doucement dans de l'eau bouillante légèrement salée, couvrir, laisser 5 mn et en retourner, baisser le feu et les laisser environ 12 min.

Les Knödel sont cuits lorsqu'une fourchette ou pointe de couteau piquée dedans ressort sèche.

Mieux, les cuire à la vapeur (panier vapeur, pas besoin de les retourner). Bien les égoutter.

Les passer au beurre fondu, saupoudrer de sucre glace mélangé à des graines de pavot.

 

 

Apfelstrüdel (6 personnes)

Préparation : 55 minutes   Cuisson : 45 minutes

 

Ingrédients :

Pour la pâte :apfelstrudel.jpg

300g de farine

1 œuf

130ml d’eau tiède

1cc d’huile

Quelques gouttes de vinaigre ou de jus de citron

1 pincée de sel

Pour la garniture :

1kg de pommes

1cc de cannelle

50g d’amandes ou de noix concassées

50g de raisins secs trempés dans une tasse de cognac ou de rhum

120g de sucre en poudre

60g de beurre

3 cs de chapelure

 

                Mélanger l’œuf, le sel, l’huile, la farine, l’eau et le vinaigre. Lorsque le mélange est bien lisse, former une boule et laisser reposer 30 minutes sous un linge à température ambiante.

                Peler les pommes et les couper en petits morceaux dans un saladier, ajouter les raisins secs, les amandes, la cannelle et le sucre, bien mélanger.

                Etaler la pâte sur un plan de travail fariné pour former un rectangle. Cela ne suffit pas forcément avec un rouleau car la pâte est très élastique, on peut donc la prendre toute entière dans ses mains et l’étirer en attrapant les bords. Elle doit être très fine.

                Badigeonner la pâte de beurre fondu à l’aide d’un pinceau. Saupoudrer de chapelure, garnir de farce jusqu’aux deux tiers, puis rouler en pavé et replier les extrémités. Badigeonner le dessus avec le reste de beurre fondu.

                Enfourner à 200°C pendant 35 à 40 minutes (si le dessus devient trop brun, couvrir de papier aluminium). Saupoudrer de sucre glace et servir chaud.

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 20:29

calanque-de-figuerolles.jpg

                Parce qu’on est fatigués des longues journées de travail, parce qu’on en a assez d’entendre les déboires du monde politique, parce que l’actualité étrangère ne nous remonte pas le moral, échappons-nous dans un lieu paradisiaque le temps d’un week end, où téléphones portables et télévisions sont prohibés au profit du chant des cigales, des concerts de grenouilles et de la brise marine !


                Direction la Calanque de Figuerolles, tout près de la petite station balnéaire de La Ciotat. Auto-proclamée République Indépendante depuis plus de cinquante ans par Igor, ancien pilote du Normandie-Niemen, ce lieu se distingue par son charme et son originalité. En effet, les habitants n’en font qu’à leur tête : ils roulent à gauche, s’octroient une heure de décalage avec la France, ont décidé de créer une monnaie locale du 1er août au 1er septembre indexée sur le CAC40 (1 euro équivalent à 100 gr de figues), et puis quoi encore … ?!? de quoi vous laissez surprendre … !

        

                Descendez les quelques 87 marches (le no man’s land comme ils disent) qui partent du parking, et plongez dans un autre monde fait de paysages éblouissants dignes d’un décor de film (ceci est d’autant plus vrai qu’il a effectivement constitué le lieu de tournage de plusieurs longs métrages). On s’attendrait presque à apercevoir le pavillon d’un bateau de pirates surgir de derrière le rocher du Bec.  


                  De Ernest Hemingway à Emmanuelle Béart, en passant par Alain Delon, de nombreuses personnalités ont élu domicile dans ce petit coin de paradis afin de s’y ressourcer. Au programme, farniente à l’ombre des figuiers tranquillement installés sur votre transat, plongée dans l’eau bleu turquoise, sans oublier un dîner en terrasse sous les étoiles avec une vue sur les falaises qui laisse rêveur … Un vrai moment d’évasion pour tous les amoureux du calme, de la tranquillité, de la mer et du soleil !

 


RIF (République Indépendant de Figuerolles)

Hôtel-Restaurant, Calanque de Figuerolles, 13600 La Ciotat

04 42 08 41 71

Chambre double de 37€ à 150€ la nuit

http://figuerolles.free.fr

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article

♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr