Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 07:02

Je vous propose aujourd'hui cette entrée relativement light pour accompagner un menu composé d'un dessert très chocolaté et gourmand (que je vous présentais ici). 

J'ai fait mariner des lamelles de poisson blanc dans des saveurs asiatiques (le flétan se prête très bien à la marinade ; un poisson fin à la chair tendre et moelleuse, délicat en bouche), et les ai accompagnées de légumes colorés. La cuisson à l'anglaise des haricots mange-tout permet d'obtenir des légumes croquants tout en conservant leur belle couleur verte. Quant à l'émulsion de citron vert, elle offre un rappel de saveur tout en apportant de la douceur. 

Une assiette harmonieuse et visuellement appétissante !


jpjpoo-6870.JPG

 

Ingrédients (pour 1 personne) :

♥ Pour le poisson mariné :

100g de dos de flétan

3 cs d'huile d'olive

Gingembre moulu

Piment d'espelette

Le jus d'1/2 citron vert

Fleur de sel

♡ Pour les légumes :

40g de haricots mange-tout

2 radis

2 champignons de Paris

1 betterave bicolore

Huile d'olive

Jus de citron

Miel

Sel, poivre

1 gousse d'ail

♥ Pour l'émulsion de citron vert :

2cl de lait écrémé

2cl de crème liquide 15%

2cc de jus de citron vert

sel, poivre

 

♥ Préparer le poisson mariné :

Couper le poisson en fines tranches et le mettre dans un récipient à fond plat. Préparer la marinade en mélangeant l'huile d'olive, le jus de citron vert, quelques pincées de piment d'espelette, de gingembre moulu et de fleur de sel. Verser la marinade sur le poisson, filmer le plat et mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure.

♡ Préparer les légumes :

Faire cuire la betterave dans une casserole d'eau salée pendant 45 minutes à 1 heure, suivant sa taille. L'éplucher une fois cuite (la peau se retire très facilement) et la couper en tranches à l'aide d'une mandoline. Les badigeonner ensuite d'un mélange d'huile d'olive, de jus de citron et de miel.

Laver les champignons puis les couper en morceaux. Les mettre à cuire dans une poêle bien chaude. Lorsqu'ils ont rendu toute leur eau, laver la poêle puis faire revenir les champignons dans de l'huile d'olive avec une gousse d'ail. Saler légèrement. 

Laver les haricots puis les faire cuire environ 5 minutes dans une casserole d'eau chaude et salée. Une fois cuits, les plonger immédiatement dans un bol d'eau glacée pour stopper la cuisson. Faire ensuite dorer légèrement les haricots dans une poêle avec un peu de beurre. 

Laver et couper les radis en tranches à l'aide d'une mandoline.

♥ Préparer l'émulsion de citron vert :

Dans un bol, mélanger le lait, la crème et le jus de citron vert. Saler et poivrer. Au moment de servir, fouetter énergiquement la préparation afin de former de l'écume. 

♡ Pour le montage : 

Déposer les ingrédients dans l'assiette et ajouter un peu d'émulsion de citron vert.

 

Bon appétit  :)

 

jpjpoo-6878.JPG

jpjpoo-6890.JPG

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Food
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 07:23

Après Coco Chanel prenant vie dans les traits de la merveilleuse Audrey Tautou, après Edith Piaf incarnée par la talentueuse Marion Cotillard, c’est au tour du couturier Yves Saint Laurent de faire l’objet de deux biopics. L’un réalisé par Bertrand Bonello consacré au mythe YSL, l’autre de Jalil Lespert qui a choisi de nous plonger dans l’intimité du couturier en nous relatant sa relation sulfureuse avec Pierre Bergé ; il faut croire que la biographie sur grand écran fait recette !

 

Depuis que l’on sait que Gaspard Ulliel a été choisi pour incarner feu le prodige de la mode, nous sommes toutes en émoi. Qui d’autre que l’égérie de Bleu de Chanel, l’homme au regard de braise et aux traits fins, aurait pu interpréter le personnage à la timidité maladive mais au talent prodigieux ? 

ezfe

 

Le biopic dirigé par Bertrand Bonello relatera les plus belles années du couturier (de 1965 à 1976), à l’apogée de son art, donnant naissance au mythe YSL ; un homme qui aura su apporter aux femmes une liberté nouvelle en créant des modèles avant-gardistes dans un esprit androgyne, un homme qui aura su créer l'événement et le scandale (l'on se souvient tous d'une campagne de lancement pour un parfum, où le couturier posera en tenue d'Adam). Le film nous fera découvrir sa vie mouvementée à travers sa passion indéfectible pour la haute couture : le lancement de sa maison de couture YSL, la création du premier smoking pour femmes en 1966 (qui deviendra « le label » YSL), le premier tailleur-pantalon, la fameuse robe Pop-art, sa collaboration dans des secteurs inattendus tels que le théâtre ou le cinéma où il dessinera décors et costumes, jusqu’à la conception de sa Collection Russe en 1976. De quoi nous faire briller les pupilles et nous pâmer devant toutes ces sublimes créations que l'on rêverait de porter ! 


pop 01

ysk1ma

Internet_smoking_jpg_1-3098010-imageData-4715999.jpg

 

Quant à savoir qui sera l’heureux élu pour incarner Pierre Bergé, devenu le mentor, ami et amant du célèbre couturier français pendant près de cinquante longues années, le mystère reste entier …

ysl-pierre-berge-1.jpg

 

Le tournage débutera au printemps prochain, pour une sortie prévue sur grand écran en 2014. On en trépigne d’impatience ! 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Cinéma
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:59

Femina_30_Test_Nutella_400.jpg

 

Onctueuse pâte à tartiner … Madeleine de Proust, exquise. Que celui qui n’a jamais trempé son doigt dans l’un de ces pots chocolatés, pour le lécher ensuite avec délice, me jette la première pierre. Ce composant du petit-déjeuner a su faire l’unanimité chez les petits et les grands, en témoigne la consommation record des français : 100 millions de potsengloutis chaque année !

Le spot publicitaire, accrocheur, ferait rêver plus d’un directeur marketing. Bande son qui nous trotte dans la tête, scènes de vie faisant appel à notre affectif, slogans qui nous laissent rêveurs (« Nutella, chaque jour du bonheur à tartiner ») … Les professionnels de la communication ont visé juste pour conquérir le cœur des consommateurs gourmands.

 

La composition ? « Des noisettes, du lait, du cacao justement dosé » et … de l’huile de palme … Or c’est justement là que le bât blesse. Considérée comme nocive pour la santé (il s’agit d’acides gras saturés, dont une consommation excessive contribuerait au développement des maladies cardio-vasculaires et entraînerait un surpoids), la commission des Affaires Sociales du Sénat a adopté mercredi dernier « l’amendement Nutella », visant à augmenter de 300% la taxe sur l’huile de palme. L’opprobre est donc jeté sur notre chère pâte à tartiner, qui se retrouve ici directement pointée du doigt …

Outre le fait de protéger nos artères en incitant les professionnels de l’industrie agroalimentaire à utiliser des huiles alternatives, meilleures pour la santé, cette taxe permettrait à l’Etat de renflouer ses caisses de 40 millions d’euros. Certes, l’on comprend aisément, à la vue du déficit actuel dont souffre notre cher pays, que cette coquette somme est alléchante pour les comptables du Trésor Public. 

 

Pourtant cette mesure ne semble pas ébranler le groupe Ferrero, qui refuse de modifier sa recette phare. L’entreprise italienne déclare avoir testé le mélange avec d’autres huiles, sans grand succès. Par ailleurs, Frédéric Thil, directeur général de Ferrero, rappelle que « contrairement à d’autres huiles, on n’est pas obligé pour la travailler de passer par une phase d’hydrogénation qui crée des acides gras trans qui sont, eux, très mauvais pour la santé. Et c’est essentiellement pour cela qu’elle est utilisée dans le processus de fabrication ».

 

D’après une enquête réalisée par leParisien, 69,6% d’entre nous se déclarent favorables à une surtaxe des huiles de palme (soit une augmentation de 30 centimes pour un pot de 5kg de Nutella. Oui oui, ça existe les pots de 5kg de Nutella !). Cesserons-nous pour autant d’en consommer … ? Les fumeurs arrêtent-ils de fumer suite à l’augmentation du prix du paquet de cigarettes ?! 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Actualité
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 07:38

2278045978.jpg

(source : http://madamecrochetlafemmeducapitaine.blogs.marieclaireidees.com/tag/bonnet)

 

Mais pour qui sont donc ces jolis petits bonnets tricotés main ? Serait-ce une nouvelle campagne mode lancée par nos grands-mères préférées, mises à contribution par l’entreprise GoldenHook (dont je vous parlais ici), qui nous confectionnent avec amour écharpes, snoods et autres tricots de laine ? Ou alors serait-ce dix petits « réchauffe-doigts » pour l’hiver, vendus en exclusivité dans l’enseigne parisienne très hype Colette ?

 

Rien de tout cela … Ces petites mailles chapeautent vos bouteilles de smoothies Innocent, parées pour affronter le froid hivernal ! L’idée ? Chaque fois que vous craquez pour l’une de ces bouteilles fashion, 0,20€ est reversé à l’association Les Petits Frères des Pauvres, qui œuvre pour l’accompagnement des personnes âgées souffrant d’isolement, de pauvreté et de maladies graves.

 

Qui sont ces créateurs de mode pour smoothies vitaminés ? Cela peut être vous, votre voisine Lucette, votre tante Bérangère, votre livreur Marcel, … tout le monde peut mettre la main au tricot !

Pour participer, il suffit de se rendre sur le site d’Innocent, et de demander que l’on vous envoie un patron comme modèle (ou si vous vous sentez doté d’une âme créative, libre à vous de laisser s’exprimer votre imagination féconde ;)). Des Cafés tricot sont organisés un peu partout en France (vous y trouverez tout le matériel nécessaire pour la confection), histoire de réaliser son chef-d’œuvre entouré et inspiré par d’autres bénévoles, de papoter autour d’un café chaud (ou d'un Smoothie ! ;)) ; le tout dans la joie et la bonne humeur.


innocent-bonnet

 

Pour remercier leurs généreux bénévoles, chaque semaine, Innocent récompense la personne qui aura tricoté le bonnet ayant recueilli le plus de votes par les Internautes. De jolis lots à gagner pour le (la) bienheureux(se) !

 

Innocent vise un objectif de 250 000 bonnets confectionnés cette année. Alors, si vous ne savez pas quoi faire de vos longues et froides soirées passées blotti au coin du feu, à vos aiguilles jeunes gens :) Pour ma part, je m’en vais entamer ma collection de jolis petits bonnets Innocent … ♡ !

 

 

Envoyez vos chefs-d’œuvre avant le 15 Décembre à cette adresse :

INNOCENT

La Halle aux Bonnets

52, rue du Faubourg Poissonnière

75010 PARIS

 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Actualité
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 07:12

Je vous présentais il y a quelques jours un concept pour lequel j’avais eu un véritable coup de cœur, celui de « Lettres d’un Inconnu ».

C’est avec un plaisir non feint et une pointe d’excitation que je tiens dans ma main ma première lettre …

jpjpoo 6867

 

Dans une enveloppe sobre rectangulaire brune, ornée d’un joli timbre que les collectionneurs jalouseraient, se cache la lettre mystérieuse tant attendue. Sur un carton, sur lequel mon nom est personnalisé à la main, je découvre que ces mots sont nés de la plume de François Simon. François Simon n’est autre qu’un grand critique gastronomique au Figaro Magazine, journaliste et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. La gastronomie, voilà un sujet qui nous rapproche …

 

Je déplie avec soin la lettre, deux feuillets, où je découvre leur contenu écrit à l’encre noire. J’admire la qualité du papier, le soin porté à l’écriture ; j’ai le sentiment de réaliser un bond dans le passé, au temps de la Cour Royale où les missives étaient monnaie courante ; je cherche le cachet de cire estampillant le document ...

 

Mon correspondant partage avec moi, son lecteur, le plaisir de la rencontre qui s’opère par le contact des mots sur le papier, donnant lieu à une relation naissante entre deux êtres, jusqu’alors étrangers l’un de l’autre. L’on a envie de prolonger cette correspondance, de donner la réplique à cet inconnu qui nous devient familier.

Lui répondre ? J’y songe. Car c’est cela aussi, la magie de « Lettres d’un Inconnu ». Un échange qui se crée à travers l’écriture. 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Coin lecture
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 07:06

Nous sommes-nous déjà fait la remarque que derrière chaque grand homme se dessine, en retrait, la silhouette d’une femme, qu'elle soit mère, épouse, compagne, ou amie ?

En observant le visage souriant de Michelle Obama et le regard fier et bienveillant qu'elle pose sur son mari à chacun de ses meetings, cela apparaît comme une évidence. Michelle Obama, une femme qui dépasse la cote de popularité de son mari dans les sondages, une femme brillante, promise à une grande et belle carrière après des études de droit à la prestigieuse faculté de Harvard, une femme charismatique qui rassemble les populations, et qui décide de mettre sa carrière entre parenthèses pour offrir une totale disponibilité à son époux de président, et ainsi se positionner dans le statut de « femme de ».

 

Alors, une question légitime se pose : pourquoi les femmes ont-elles si peu accès au pouvoir ? 

Je ne prétends pas donner ici la réponse. D’ailleurs, peut-il seulement y avoir une explication recevable ?! Les mentalités prennent du temps à évoluer, dirons-nous.

Certes, en quelques décennies, la société a apporté de nombreuses améliorations dans la vie des femmes, leur offrant bien plus de liberté ; souvenons-nous avec émotion des premières publicités mettant en scène une femme au foyer, heureuse d'inaugurer son nouveau robot ménager, son aspirateur et autres « modernités » venant révolutionner ses tâches ménagères … (fort heureusement, la femme au foyer n’est plus la norme en vigueur, au profit de l’accès des femmes à une activité professionnelle). Malgré tout, les femmes demeurent toujours limitées par ce plafond de verre les empêchant d’atteindre les plus hauts postes, souvent contraintes de rester dans l’ombre des hommes.

pub-mixer-1950.jpg

 

 

Rappelons cependant qu’elles possèdent toutes les prédispositions pour accéder à ces plus hautes fonctions :

# La volonté et la capacité de persévérer malgré les obstacles :

Citons Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix en 1991, assignée à résidence pendant cinq ans par la junte birmane pour avoir osé s’ériger en figure de l’opposition non-violente afin de faire appliquer la démocratie dans son pays. Une femme d’exception, surnommée le « Papillon de fer » qui aura su continuer à se battre avec obstination pour une cause qu’elle savait juste. 

# La pluriactivité :

Les mères qui me liront approuveront cet item, car quoi de plus héroïque qu’une mère travaillant à temps plein ? Passée maître dans l’art de l’organisation, une mère qui travaille est capable de décupler son efficacité et ses capacités de résistance au stress, assurant aussi bien dans les réunions de comité sur talons hauts, qu’en baskets dans les séances de coaching sportif de son enfant le mercredi soir, ou encore dans le rôle d’assistante scolaire pour les devoirs en rentrant de sa longue journée de travail.  

# Le courage :

Le courage d’une Rosa Parks osant se révolter face à la haine raciale, celui des femmes afghanes qui militent contre le statut de « femme objet », ou encore celui de ces américaines qui revendiquent leur droit à l’IVG dans des Etats comme le Mississippi où le conservatisme religieux de certaines communautés s’exprime à l’extrême.

 

Pourtant, beaucoup de femmes choisissent de se retirer du devant de la scène pour laisser la place à leur époux. Citons entre autre le dévouement sans limite d’Anne Sinclair, qui en 1998 a fait le choix de renoncer à sa brillante carrière de journaliste après la nomination de DSK au Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie en 1997. Son émission Sept sur Sept, suivie par des millions de téléspectateurs chaque dimanche soir, montrait une femme charismatique, indépendante, ambitieuse et compétente, ne craignant pas de donner la réplique aux plus grands hommes politiques. Elle choisira pourtant de se retirer, signe d’un dévouement sans faille envers son conjoint.

 

Nous pourrions ainsi prolonger ce plaidoyer ; là n’est pas le but, l’essentiel est pointé du doigt.

 

Les femmes écrivent une partie de l’Histoire, mais l’Histoire sera longue avant d’être égalitaire …

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Actualité
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 07:34

Aujourd’hui est un jour important pour les américains … et le reste du monde. Les yeux rivés sur l’écran de leur téléviseur, le monde attendra la fin du décompte qui révèlera l’identité du 45ème président des Etats-Unis d’Amérique, première puissance mondiale. Rien de moins. Ce titre honorifique en ferait rêver plus d’un … !

En ce jour de gloire à l’américaine, je vous propose de revenir sur sept points qui font de l’Amérique une terre du possible (cette liste est bien sûr non exhaustive, évitons de donner des allures de roman à ce post…).

 

#1. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, peut-on lire à la Une de la presse locale qu’un sans-abri est devenu milliardaire après avoir ramassé un cent par terre, l’avoir inséré dans une machine à sous du Cesar Palace à Las Vegas, et gagné le jackpot ?! L’Amérique sonne comme une terre promise pour beaucoup d’individus, une terre où le rêve américain existe bel et bien, et où l’audace et la persévérance valent bien plus qu’un CV bien rempli.

 

#2. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, a-t-on le sentiment de vivre le scénario d’un film à gros budget avec un certain Bruce Willis en guest star ?! La vie des américains est ponctuée d’événements sortant souvent … disons … du « cadre normal de la vie courante », en tout cas du point de vue d’un étranger ! Comme si la fiction des blockbusters hollywoodiens prenait le pas sur la réalité et que tout américain lambda devenait un acteur ou figurant dans le cadre de sa vie quotidienne. Citons quelques exemples :

- les fusillades à répétition dans les facultés (ce qui m’amène au point 3)

- un Airbus A320 amerrissant sur les eaux glacées de la rivière Hudson, à Manhattan

- des attaques terroristes réduisant à l’état de gravats les tours du Wall Trade Center

- un ouragan qui rend désertes les rues de la « ville qui ne dort jamais » (lui donnant des airs de scènes du film Je suis une légende, dans lequel Will Smith combat des zombies dans une ville fantôme…)

- des crédits à risques entraînant un cataclysme boursier et une crise généralisée. 

 

#3. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, votre voisin âgé de quatre-vingts ans, votre boulangère ou votre belle-mère, dorment avec un 9mm sous l’oreiller et font leurs courses avec un revolver dans le revers de leur veste ?!

 

#4. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, sort-on de l’église avec un air de fête résonnant dans la tête, marqué par le souvenir d’avoir été entraîné dans une frénésie communautaire à travers des chants qui vous donnent la pêche pour toute la journée ?! Le Gospel de Harlem devrait être prescrit par tous les médecins du monde pour combattre les symptômes de dépression chronique !

 

 


 

 

      Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, rencontre-t-on des Streets dancers qui s’affrontent dans des duels déchainés mêlant chorégraphies rythmées, technique et adresse ?!

     Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, trouve-t-on les plus grands chanteurs de soul music, ceux qui vous donnent des frissons dès les premières notes, et dont le grain de voix vous transporte à mille lieux de chez vous ?!

La culture musicale américaine, un melting pot riche de son histoire …

 

#5. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, peut-on s’imaginer rouler en Cadillac décapotable rouge sur une route mythique à deux chiffres, les cheveux au vent, le volume de la radio à fond, et entonner Twist and Shout sur la voix des Beatles ?!

 


         

#6. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, peut-on déguster des hamburgers taille XXL à se damner, ou encore des milkshakes surmontés d’une montagne de crème chantilly sur laquelle repose une petite cerise (histoire de terminer le tout sur une note « diet ») ?! 


#7. Où, ailleurs qu'aux Etats-Unis, a-t-on vu une certaine Rosa Parks refuser de céder sa place à un passager blanc, s'érigeant ainsi en figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale ?! Un acte qui inspirera le discours d'un certain pasteur noir répondant au nom de Martin Luther King, I have a dream, résonnant comme un message d'espoir pour un monde plus juste ... 

Rosa-Parks.jpg

 

#8. Où, ailleurs qu’aux Etats-Unis, peut-on voir un président noir retrousser les manches de sa chemise pour disputer une partie de basket, faire un duo so rock aux côtés de Mick Jagger et BB King, ou se faire l’élève de Cicéron, orateur prodige, acclamé telle une rock star par un parterre de supporters en délire, scandant son nom dans un état de liesse communicatif ?!

 

 

 

 

Je pose la question ! 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Actualité
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 07:24

movember 

 

Chaque année au mois de Novembre, votre barbier fait grise mine, tandis que les commerciaux de Gillette s’arrachent les cheveux poils en constatant que la courbe des ventes de Gillette Mach3 et de baumes après-rasages ressemble à s’y méprendre à celle du krach boursier de 1929. Et dans les rues, des hommes de tout âge se la jouent sosies de Brad Pitt dans Inglourious Basterds.

 

Ceci, jeunes gens, porte un nom. Non pas celui d’une « crise identitaire post-pubère de mâles faisant face à un trop plein de testostérone », ni celui de « MSEJB » (Mouvement de Soutien Ecoutons José Bové), mais celui de Movember – par association de « Moustache » et de « November ».

Lancé en 1999 par un groupe d’Australiens, ce mouvement aurait été repris par la Fondation Movember en 2003. Tous les ans, messieurs, vous êtes invités à vous raser de près le 1er Novembre, puis à laisser ensuite s’exprimer librement votre pilosité pendant un mois pour afficher une jolie moustache virile à la Tom Selleck. Ceci afin de sensibiliser l’opinion publique aux maladies masculines, principalement le cancer de la prostate, et récolter des dons. Plusieurs levées de fonds, de party-moustache, de groupes Facebook, de vidéos sur Youtube (j’en passe et des meilleures), sont ainsi proposés pendant tout le mois de Novembre.

 

Vous aussi, rejoignez le mouvement en vous inscrivant sur le site Movember Canada, et devenez un « Mo Bros ». En équipe ou en solo, immortalisez votre participation par de jolies photos, réalisez des montages, des vidéos, et faites grimper votre cagnotte pour aider la recherche. Quant à vous mesdames, rassurez-vous, on ne vous demandera pas de vous laisser pousser la moustache, un simple soutien moral en tant que « Mo Sistas » suffira ;)

Pour clore cette belle initiative, une fête est organisée à la fin du mois, au cours de laquelle seront décernés les titres de Miss Movember et Man Of Movember !

 

A vous de jouer messieurs !   

 

 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Actualité
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 07:01

A défaut de pouvoir me rendre cette année au Salon du Chocolat à Paris (qui a débuté le 31 Octobre et se poursuit jusqu'au 4 Novembre), j'ai décidé d'inviter le Salon du Chocolat dans ma cuisine. Je vous propose donc une recette tout en chocolat, mettant à l'honneur cette jolie gourmandise !

Dès la première cuillérée, différentes saveurs s'offrent à vous : la finesse d'un palet au chocolat et amandes effilées, le moelleux d'un gâteau au chocolat subtilement relevé à la fleur de sel, et la légèreté et la douceur d'une mousse au chocolat noir. L'association de ces trois textures, terminant en bouche sur le croquant des amandes grillées, est tout simplement sublime ... Un équilibre parfait qui saura séduire et affoler vos papilles !


 

jpjpoo-6853.JPG

 

Ingrédients : 

♥ Pour la mousse au chocolat :

50g de chocolat Nestlé Dessert

2 jaunes d'oeuf

4 blancs d'oeuf

1 pincée de sel

♡ Pour le gâteau au chocolat : 

125g de chocolat Nestlé Dessert

125g de sucre

3 oeufs

75g de beurre demi-sel

1cc de levure chimique

75g de farine

♥ Pour les palets au chocolat et amandes

40g de chocolat Nestlé Dessert

1 poignée d'amandes effilées

 

♡ Préparer la mousse au chocolat :

Dans une casserole, faire fondre à feu très doux le chocolat coupé en carreaux. Remuer jusqu'à obtenir une texture lisse et homogène. Dans un grand bol, battre les jaunes d'oeuf, puis verser le chocolat fondu et mélanger. Monter les blancs d'oeuf en neige avec une pincée de sel. Ajouter 2-3 cuillères à soupe de blanc en neige dans le mélange au chocolat et mélanger rapidement avec le fouet. Incorper ensuite délicatement le reste de blanc en neige. Filmer et placer au réfrigérateur.

♥ Préparer le gâteau au chocolat : 

Dans une casserole, faire fondre à feu très doux le chocolat coupé en carreaux. Ajouter le beurre et mélanger jusqu'à obtenir une texture lisse et homogène. Dans un bol, battre les oeufs entiers avec le sucre. Ajouter la levure chimique et la farine et mélanger. Enfin, ajouter le chocolat fondu. Beurrer et fariner un plat relativement grand puis verser la pâte au chocolat (attention, votre plat doit pouvoir tenir dans votre micro ondes de façon à ce qu'il puisse tourner sur la plaque, ceci afin d'assurer une cuisson homogène). Faire cuire au micro-ondes environ 4 minutes à puissance maximale. 

♡ Préparer les palets au chocolat et amandes :

Dans une casserole, faire fondre à feu très doux le chocolat coupé en carreaux. Mélanger jusqu'à obtenir une texture lisse et homogène. Verser le chocolat fondu sur une feuille de papier sulfurisé, puis recouvrir d'une deuxième feuille. Etaler le chocolat en fine couche à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Séparer ensuite les deux feuilles et les placer au réfrigérateur pendant environ 3 minutes. Faire griller les amandes quelques minutes à feu doux, à sec dans une poêle. Sortir les feuilles du réfrigérateur, puis découper la forme voulue dans les fines couches de chocolat à l'aide d'un emporte-pièce (pour une préparation, vous aurez besoin de 3 cercles de chocolat). Saupoudrer les palets de quelques amandes grillées. Placer ensuite les feuilles au congélateur pendant environ 10 minutes, le temps que le chocolat durcisse. Découper et décoller délicatement les palets de chocolat.

♥ Pour le montage : 

Déposer un palet au chocolat et amandes sur une assiette. Découper à l'emporte-pièce un cercle de gâteau au chocolat et le déposer sur le palet. Placer ensuite un deuxième palet au chocolat et amandes, puis une couche de mousse au chocolat. Terminer par le dernier palet au chocolat et amandes. A côté du mille-feuilles, déposer une quenelle de mousse au chocolat, et décorer avec quelques morceaux du chocolat restant de la préparation des palets. 

 

Bon appétit  ♡  :)

jpjpoo-6856.JPG

jpjpoo-6858.jpg

jpjpoo-6855.jpg

jpjpoo-6857.jpg

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Food
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:53

 la-verite-sur-l-affaire-harry-quebert-M93686.jpg

 

Synopsis : A New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

 

Joël Dicker, un jeune suisse de 27 ans, signe son deuxième roman après un premier livre (Les derniers jours de nos pères) qui l’aura fait connaître auprès de ses pairs, sans pour autant lui valoir consécration auprès du grand public. 

Il lui aura fallu deux ans pour achever La Vérité sur l’affaire Harry Quebert. Le résultat est à la hauteur du travail fourni - minutieux, extrêmement réfléchi, digne des plus grands maîtres du thriller. Joël Dicker s’est vu très justement récompensé du grand prix du roman de l’Académie Française.

Le récit s’agence comme un puzzle mêlant passé et présent, dont les morceaux épars s’emboîtent peu à peu au fil des pages. Le lecteur a le sentiment de vivre le récit au travers de l’esprit torturé de l’écrivain Marcus Goldman, dit « Le Formidable », qui se dévoue corps et âme dans cette enquête. Eclaircir l’épais nuage qui entoure la mort de la petite Nola Kellergan et ainsi innocenter son ami, le grand écrivain Harry Quebert, deviendra son obsession. Plus les chapitres défilent, plus l’énigme se complexifie, conduisant à de nouvelles interrogations ; car derrière le voile se cache une arborescence tortueuse aux nombreuses ramifications.

Le lecteur est tenu en haleine jusque dans les dernières pages grâce à une série de rebondissements pour le moins inattendus. A tel point que, à l’image du héros de ce roman, il lui sera impossible de décrocher de cette histoire avant d’en avoir découvert les arcanes les plus profonds.

Ce roman, à l’écriture fluide et agréable, est une réflexion sur les travers de la justice américaine, l’influence des médias, l’amour véritable, mais aussi sur le difficile métier d’écrivain et la gestion de la pression exercée par la notoriété qui en découle. Si chaque auteur rêve d’écrire un grand ouvrage qui lui vaudra un prix Nobel, il est dit qu’un écrivain ne produit qu’un seul chef d’œuvre dans sa vie.

Autour de la fameuse « maladie des écrivains », celle de la page blanche, l’auteur nous présente les doutes et les peurs d’un homme privé de son art. Le lecteur appréciera ces petits clins d’œil au métier d’écrivain, qui sont autant de sages réflexions sur la vie en général.

 

Joël Dicker termine son roman par ces lignes : « Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé. »

Cela ne pourrait mieux traduire le sentiment éprouvé par le lecteur en refermant ce beau roman.

 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Coin lecture
commenter cet article

♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr