Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 07:49

L’hiver approchant, il est grand temps de trouver chaussures à nos pieds pour affronter le froid glacial qui pointe le bout de ses glaçons. Pour cela, la mode, plus que jamais, nous offre un joyeux melting pot de traditions vestimentaires et nous emmène dans un tour du monde culturel.

 

La preuve en est avec la Mukluk, nouvelle fashion addiction des stars, Kate Moss en tête (et vous connaissez le dicton … « Ce que Kate Moss porte ... »). Mais la Mukluk, qu’est-ce au juste ?! Pour le savoir, direction le cercle polaire, fief de ce coup de cœur mode. Les Inuits peuvent se vanter d’être à l’origine de ce phénomène ; chaussés de ces chaudes bottes fourrées en peau de phoque ou de caribou (ah ça, tout de suite, ça nous fait voyager …), le froid d’esquimau n’aura pas leur peau !

katemossinmukluk

 

Les grands noms de la mode en ont fait leur nouveau terrain de jeu, et nous les proposent en version brune à franges façon « Pocahontas », en peau de lapin ou de mouton retournée façon « petite maison dans la prairie », ou encore en blanc yéti et pompons façon « retour des pistes de ski de Megève ».

 

Ces bottes, oui, c’est une addiction ! Elles à nos pieds, l’on se prend pour une Amazone exhibant fièrement son trophée de guerre (pour le coup, la chasse au caribou) et revendiquons par là-même notre côté écolo (notre caribou a été recyclé en bottes ! Le cercle de la vie en somme …). En version blanc chic, l’on avance d’un pas assuré, l’air de dire « je reviens d’un séjour à Courchevel, et quelque part j’y suis encore ». Pour une allure résolument sauvage façon « Into The Wild », l’on opte pour le modèle à lanières, l’air de dire « c’est moi qui l’ai fait ! ».

 

Ajoutez à cela une doudoune à capuche, comme celle repérée sur la sublime Diane Kruger dans son dernier film, Un Plan parfait ; nous voilà magnifiquement parées pour l’hiver !


148191_10151139695578932_1119283472_n.jpg

Doudoune écru - marque BELAIR (120€)

 

 

On aime les marques Muks et Manitobah, qui ont repris le concept et qui nous propose toute une gamme de ces bottes fourrées.


Sans titre-copie-1

 

♥  #1 Manitobah 

♡ #2 Alexander Mcqueen pour Puma

♥ #3 Manitobah

♡ #4 André

 #5 Steger

♡ #6 Asos

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Mode
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 07:53

2258337_montebourg.jpg

 

Plus que les « petites mains » d’une marque phare de corsetterie française, les ouvrières de Lejaby, fleuron de l’industrie textile française, sont devenues l’emblème d’un combat. Fortes de leur courage et de leur ténacité, menacées de perdre leur emploi, elles ont su redonner une valeur inestimable à leur savoir-faire d’artisan, acquis après des années passées dans les ateliers de cette maison créée en 1884. De ce combat mené de front par Muriel Pernin, directrice d’une agence de communication à Villeurbanne, sont nées « les Atelières » où ces mêmes petites mains s’affairent pour confectionner des pièces de lingerie Haute Couture estampillées « made in France ». Leur premier client ? La Maison Lejaby, avec à sa tête un nouveau dirigeant, Alain Prost, profondément touché par la passion de ces femmes pour ce noble métier.

 

Soutiens-gorge triangle en dentelle et soie, jupons en tulle colorés, maillots de bain, bodys ; cette première collection inédite peut se vanter d’avoir été le fruit d’un travail de longue haleine. Le résultat est à la hauteur du savoir-faire mobilisé, avec des créations de lingerie Haute Couture dignes des plus grandes maisons.

 

Disponibles depuis ce jour aux Galeries Lafayette et dans les salons de la Maison Lejaby, l’on peut parier sans risquer de se tromper que ces magnifiques lingeries sauront trouver preneurs à l’approche des fêtes.

L’on chuchote par ailleurs des rumeurs de partenariat avec Agnès B. De beaux projets à venir donc pour nos couturières passionnées !

 

Aujourd’hui plus que jamais, l’on est fière d’acheter français ! Et ce n’est pas Mr. Montebourg qui nous contredira. Après la marinière (dont les ventes ont augmenté de 75% suite à la Une de notre cher ministre dans son T-shirt rayé), l’on guette avec impatience la Une du ministre du redressement productif en petite tenue, comme le suggère le dessinateur Babouse dans le journal L’Humanité

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Mode
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 07:02

images.jpg

 

Alors que vous faites face à un terrible désarroi devant la sempiternelle question qui fâche - « qu’est-ce qu’on mange ce soir ?! » -, les solutions pour vous simplifier la vie côté cuisine poussent comme des champignons frais d’automne.

 

Dans la ligne de HelloFresh, Illicook est un concept qui propose une solution miracle à ses clients cuisiniers amateurs, désemparés au moment de la préparation du repas du soir ou du déjeuner dominical où l’on reçoit les beaux-parents. Au recyclage donc les longs moments passés à se torturer la cervelle pour trouver la recette gastronomique qui pourrait bien ressortir d’un concombre rabougri, d’un morceau de saucisson sec et d’un reste de gratin de pommes de terre d’il y a deux jours, tristement esseulés dans votre réfrigérateur.

 

Raphaëlle et Déborah, les créatrices du concept, ont pensé à tout. Non seulement vous n’aurez plus à réfléchir à vos menus de la semaine, mais qui plus est, terminée la corvée des courses !

 

Le principe est le suivant : après s’être inscrit sur le site, l’on renseigne quelques menues informations (l’âge des membres de la famille, le temps consacré à la préparation des repas, son niveau en cuisine, la composition de ses repas habituels, les aliments que vous vous êtes promis de ne jamais ingurgiter, …) et en un seul clic, sous vos yeux ébahis, vos menus de la semaine figurent parmi vos emails !  

 

Une fois ces propositions de menus validées, une liste de course vous est envoyée. Là aussi, il vous est offert la possibilité de modifier cette liste en fonction des aliments que vous possédez déjà dans vos placards.

 

Deux jours plus tard, vos produits frais (en provenance directe du marché de Rungis) et autres denrées vous sont livrés à domicile !

 

Le truc en plus ? La possibilité d’ajouter dans votre panier des produits du quotidien, autres qu’alimentaires, histoire de dire définitivement adieu à la visite hebdomadaire au supermarché ! 

 

 

ILLICOOK

Comptez 9€ par mois pour le packaging complet (proposition de menus, liste de courses, accès aux recettes, livraison à domicile).

Une formule à 5€ est proposée : la livraison n’est pas incluse dans cette formule. 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Concept
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:03

Du médecin en blouse blanche à l’humour cinglant et au caractère désagréable au possible, au pirate sanguinaire et sans cœur, il n’y a qu’un pas. La simple rumeur que notre doc’ préféré à l’accent britannique irrésistible pourrait revenir sur nos écrans en tenue de flibustier sexy dans la nouvelle série Crossbones (programmée sur la chaine NBC), nous crée des palpitations.

 

L’histoire plongera le spectateur en 1715 à New Providence, une petite île des Bahamas, où sévit le terrible pirate Edward Teach, mieux connu sous le nom de Barbe Noire. Bottes noires « à la mousquetaire » impeccablement cirées, bandeau sur le front, foulard rouge noué à la taille, longue veste de toile, chemise ample blanche, large ceinture d’où pend un sabre à la lame acérée ; pour sûr que l’accoutrement de pirate lui siéra à merveille !

 

Si l’acteur britannique campe son rôle de flibustier avec autant de panache que celui du médecin talentueux que l'on aime détester, l’on trépigne d’impatience d’entendre le florilège de répliques cinglantes empreintes d’humour noir, chères à notre doc’ !

Jack Sparrow n’a qu’à bien se tenir ! 


Votre blogueuse s'est amusée à relooker notre doc', histoire de nous mettre en appétit ... 

 

00250065-0000-0000-0000-000000000000_00000065-06d2-0000-000.jpg

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Cinéma
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 07:31

Amoureux de littérature et de gastronomie, cet antre de la culture bruxelloise est fait pour vous ! Cook and book est un lieu atypique qui a su me charmer dès la porte poussée.

 

Les férus de lecture auront le plaisir de déambuler dans différents espaces, chacun caractérisé par une ambiance mettant en scène le thème proposé. En tout, pas moins de neuf espaces ont été aménagés pour les visiteurs, avec toujours la possibilité de se restaurer :

  -       l’univers de la bande dessinée, où l’on appréciera la grande table en bois pour profiter de la lecture de comics mis à la disposition des clients. N’hésitez pas à prendre la pose à côté de vos héros préférés, exposés en grandeur nature.

cook-book-1

jpjpoo 7024

jpjpoo 7025


               -      un espace jeunesse situé à l’étage ; nos têtes blondes seront ravies d’y retrouver des jouets en bois, des trains électriques, des banquettes colorées et des maquettes d’avions accrochées au plafond. Un terrain de jeu que d’aucuns leur envient.

 jpjpoo-7031.JPG

jpjpoo-7033.jpg

jpjpoo-7034.JPG


              -     un coin dédié au voyage. Insolite, la caravane US recouverte d’aluminium installée au milieu de la pièce procure un sentiment d’évasion. Installez-vous y confortablement et profitez d’un délicieux repas à la bougie. Absolument charmant !

cook-book-3

jpjpoo 7028

jpjpoo 7030

 

            -    poursuivez la visite  à l’espace des beaux-arts. Deux cubes vitrés de couleur jaune et rose y ont été aménagés pour une ambiance résolument contemporaine. Outre les ouvrages pointus d’art, de design et de mode, des éditions limitées, des éléments de papeterie et des petits personnages viendront satisfaire aussi bien les néophytes que les professionnels du domaine.

cook-book-4.jpg


                -     l’espace musique est sans doute le plus étonnant. Sous une gigantesque fresque peinte « au briquet », les mélomanes apprécieront de parcourir une vaste collection d’ouvrages de musique, mais aussi des milliers de CD et de vinyles. En soirée, le lieu se transforme en espace de concert, propose la projection de courts-métrages ou l’organisation de conférences de presse.

cook-book-5.jpg


 -     la serre fait la part belle aux loisirs, au jardinage, aux décorations, à l’art de vivre. Profitez d’un déjeuner « healthy » sous la grande verrière ou d’un brunch organisé chaque dimanche. Le mur recouvert d’herbe verte où les pâquerettes côtoient les sept nains et Blanche-Neige donne des allures résolument campagnardes à votre repas végétarien.

cook-book-6

 

                  -       l’univers des romans est une véritable ode à la littérature, avec pas moins de 800 ouvrages suspendus au plafond. Dans ce lieu insolite, la lecture prend ses aises. 

jpjpoo-7043.jpg

cook-book-7.jpg


               -     l’espace Cucina est LE coin des foodistas amateurs de bonne cuisine. L’Italie est ici mise à l’honneur avec ses délicieux jambons fumés, ses pastas et autres spécialités du pays. Le carrelage en damiers, une vieille Fiat 500 garée près du comptoir, des ustensiles de cuisine, des huiles et autres produits d’épicerie, des ouvrages dont les photos nous mettent l’eau à la bouche … il vous sera difficile de ne pas succomber au charme délicieux de ce lieu. 

jpjpoo-7039.jpg

jpjpoo-7042.jpg


 -     Enfin, « last but not least », the « English Bookshop » offre un véritable bond dans une charmante librairie so british. Dans une ambiance feutrée, dégustez votre tasse de thé et vos scones à la marmelade tout en admirant la bibliothèque en bois, les canapés en cuir rouge et la moquette aux motifs colorés.

cook-book-9

jpjpoo 7040

jpjpoo 7041

 

 

COOK AND BOOK

1 Place du Temps Libre

1200 WOLUWE-SAINT-LAMBERT

Métro Roodebeek

www.cookandbook.be

Ouvert tous les jours de 10h à 20h

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Adresses
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 07:38

La capitale de la Belgique, outre ses délicieuses gourmandises que je vous présentais ici, offre une agréable visite touristique. Oubliez le métro (où sévissent les pickpockets ...) et profitez d’une balade à pieds au cœur de la ville, idéal pour profiter de découvertes au gré de votre chemin.

 

 

♥ Le quartier des Marolles 

Dans ce quartier, notamment dans les rues parallèles Blaes et Haute, les boutiques d’antiquités ont pignon sur rue. Une fois franchi le seuil de l’une d’elles, vous voilà plongé dans un univers étonnant où se côtoient mobilier vintage, machines à écrire Olivetti, appareils photos des années 1930 et autres jouets chers à nos aïeux. Les amoureux du design seront ravis d’y retrouver les créations originales des plus grands maîtres d’œuvre, tels que Charles Eames, Pierre Paulin, Arne Jacobsen. De quoi chiner des objets uniques qui possèdent une « âme » véritable, riches de leur histoire.

 

La place du Jeu de Balle accueille chaque week-end un marché aux puces. Les tintinophiles seront ravis d’apprendre qu’il s’agit du marché où notre aventurier préféré a déniché la superbe et énigmatique maquette de la Licorne. Le temps ayant fait son œuvre, notre tavernier du Restobières (le restaurant se situe à deux pas de la place du Jeu de Balle), côtoyé au déjeuner, regrette l’authenticité d’autrefois qui s’est quelque peu perdue avec les années. L’on y trouve désormais un amoncellement de bric-à-brac posé à même le sol. Mais il est toujours bon d’ouvrir l’œil ; qui sait, quelques trésors pourraient bien se cacher au milieu de ce fatras. Par ailleurs une fois par an, durant l’été, le marché se transforme en brocante entièrement dédiée à Tintin ; une manière de rendre hommage au jeune reporter qui a su le rendre célèbre.

jpjpoo-6895.JPG

 

♥ Le quartier historique des Sablons

Poursuivez votre promenade dans ce quartier pour finir de charmer votre âme de chineur, avec ses nombreuses boutiques et son célèbre marché aux antiquaires installé le dimanche matin au pied de l’église du Sablon. A noter cependant qu’il vous faudra mettre la main à la poche pour être l’heureux acquéreur de l’un de vos coups de cœur déniché au cours de vos pérégrinations dans les allées de ces magasins d’antiquités … Les prix sont relativement élevés !

C’est également dans ce quartier que vous trouverez les chocolatiers de luxe (Marcolini, Neuhaus, Galler, …) et quelques bistrots branchés. Une halte gourmande s’impose dans la boulangerie/pâtisserie Le Pain Quotidien (dont je vous parlais ici).

 

Pour les amateurs de bandes dessinées, la boutique BD située sur la place du Sablon constitue un véritable paradis littéraire. Passé le seuil, vous serez plongé dans l’univers fantastique des comics où vous pourrez profiter d’un large choix (pour ne pas dire pratiquement exhaustif) de collections de bandes dessinées, des figurines à l’effigie de vos héros préférés, des objets uniques prisés des collectionneurs (des exemplaires du supplément hebdomadaire de bande dessinée Le Petit Vingtième mettant à l’honneur les aventures du reporter Tintin), qui sauront satisfaire les plus férus d’entre vous. Par ailleurs, des fresques mettant en scène des personnages de comics, peintes sur les murs des bâtiments, sont à découvrir à chaque coin de rue (le parcours de la BD vous permettra de découvrir tous ces chef d’œuvres). De quoi rappeler aux touristes de passage que Bruxelles est également la capitale du neuvième art.

jpjpoo-6910.jpg

jpjpoo-6913.jpg

jpjpoo-6947.jpg

jpjpoo-6960.jpg

 

♥ Le quartier Bozar, place Royale 

Les rencontres culturelles ont lieu dans ce quartier où se côtoient plusieurs musées. Le musée Magritte est entièrement dédié à cet artiste-peintre belge des années 1900. Ce grand maître du surréalisme aura fait de l’objet son terrain de jeu, en s’amusant à jouer sur le décalage entre celui-ci et sa représentation. Citons par exemple ce tableau, sans conteste le plus célèbre, où l’on peut y observer une pipe sous laquelle figure la mention « Ceci n’est pas une pipe ». Magritte donnera ces mots pour expliquer son œuvre qui interpelle : « La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau « ceci est une pipe », j’aurais menti ! ». Dit comme cela … Chacune de ses œuvres amène son observateur à se poser des questions sur la réalité des choses et à y voir au-delà que d’un simple objet. A la fois troublant et surprenant … !

magritte-la-trahison-de-image

 

Le somptueux édifice Old England, parfait exemple d’art nouveau, abrite le célèbre « MIM » (musée des instruments de musique), qui offre un voyage enchanteur avec pour slogan « vous allez voir ce que vous allez entendre ». Plus de 7000 instruments sont à découvrir à travers un parcours à la scénographie remarquable, vous faisant virevolter de l’Antiquité égyptienne jusqu’au 19ème siècle. Terminez votre visite par une note sucrée au restaurant du musée situé au dernier étage et admirez la vue imprenable sur la ville qui s’offre à vous.

jpjpoo-6921.jpg

jpjpoo-6924.JPG

 

 

♥ La Grand Place

Considérée comme l’une des plus belles places du monde, la Grand Place, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, connaît une renommée mondiale de par sa richesse ornementale. L’on peut y admirer la maison des corporations, l’hôtel de ville et la maison du Roi. A quelques pas de là se trouvent les Galeries Royales Saint-Hubert constituant aujourd’hui un passage commercial très prisé des touristes. Vous y trouverez les plus grandes marques de chocolat et de mode de luxe, ainsi que des théâtres et des restaurants haut de gamme.

 

Poursuivez votre chemin jusqu’à la place Saint-Jacques et immortalisez le célèbre Manneken-pis (littéralement, « le môme qui pisse »), symbole de l’indépendance d’esprit des Bruxellois. Cette fontaine servait autrefois à la distribution d’eau potable. A l’occasion des fêtes, l’eau déversée par le jeune garçon est remplacée par des breuvages. Il est également de coutume de le revêtir de costumes à des dates précises durant l’année afin d’honorer une profession.

jpjpoo-6953.jpg

jpjpoo-6951.jpg

jpjpoo-6952.jpg

 

Bonne visite bruxelloise ! :) 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 07:26

Vous avez sans doute remarqué que ma bannière a quelque peu changé. D’un simple « collage d’images » (les débuts sont toujours un peu difficiles…), je suis passée à une création soignée et travaillée, illustrant élégamment les thèmes que je traite sur mon blog.

 

Cette élégante reproduction qui vous accueille lorsque vous vous rendez sur mon site, je la dois à mon amie illustratrice/graphiste, Sarah Riedinger. Une jeune fille pétillante pleine de talent, qui fait naître de véritables chefs-d’œuvres du bout de son crayon, là où je gribouillerais maladroitement un « bonhomme » fait de quatre traits en guise de membres ! Je ne vous fais pas un dessin ! Portrait …

 

Lorsque certains aspirent à devenir astronaute, super héros ou président de notre cher beau pays, Sarah rêve de peintures et de dessins. « J’en fais depuis que je sais tenir un crayon », me confie-t-elle. Alors que les astronautes en herbe sont devenus avocats, les « Supermen » des professeurs, et les présidents des chefs d’entreprise, Sarah a concrétisé son rêve d’enfant en devenant graphiste/illustratrice. Après un DEUG en arts visuels et une spécialisation dans la communication visuelle, elle obtient un BTS option graphisme, édition, publicité à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués de Strasbourg. Son passage dans une agence de communication et un studio graphique finiront d’aiguiser ses ambitions.

A 26 ans, cette jeune fille « curieuse, spontanée et extravertie », forte d’une formation approfondie dans la langue de Shakespeare, rêve de tenter sa chance sur l’autre continent.

 

Bohème, cette artiste voyage avec de jolis rêves plein la tête ; celui d’être reconnue pour son art reste sans doute le plus honorable. « J’aimerais travailler pour une maison d’édition de magazines féminins, ou même être graphiste dans le textile, partir à l’étranger pour intégrer une agence de communication réputée, faire le tour du monde … Après tout, les rêves n’ont pas de limites ».

 

Le monde qui l’entoure est son terrain de jeu, dans lequel elle trouve de multiples sources d’inspiration. « Mes inspirations sont partout, et la musique reste un formidable déclencheur. Je lis des livres de graphisme et d’illustration, pour suivre la tendance. Même si chacun a son identité graphique, il faut avouer qu’il y a toujours une mode à suivre ».

En professionnelle, elle porte un œil critique et avisé sur son domaine de prédilection. « Je me réjouis de voir que l’art contemporain revient à nouveau sur de vraies valeurs. Il ne suffit plus de poser une roue sur un tabouret comme l’avait fait Marcel Duchamp pour être un artiste. Nous sommes dans une période propice à la découverte et à la reconnaissance de véritables talents. Citons par exemple le travail de Paul Lung, un artiste qui réalise des œuvres éblouissantes de réalisme au crayon de papier ! ».

 

Lorsque je lui demande de me parler de la personne qui incarne le mieux l’art selon elle, Edvard Munch lui vient spontanément à l’esprit. « Il est complètement fou, obstiné et avant-gardiste ». Elle rend également hommage aux travaux de Dali, qui reste son peintre préféré. « J’adore toutes ses œuvres, on ne s’en lasse jamais tant il y a de choses à découvrir sur chacune de ses toiles ».

Pour clore cette interview, citons ces mots de Boris Vian qui incarnent sa philosophie de vie : « A quoi bon soulever des montagnes quand il est si simple de passer par-dessus ? ». Bohème certes, mais elle n’en garde pas moins les pieds sur terre !

 

 

Je vous laisse admirer sa toute dernière création ci-dessous, ainsi que quelques-unes de ses oeuvres présentes sur son site nouvellement créé (http://sarahrie.wordpress.com). N’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressé par son travail !

 

Et encore un très grand merci à l’artiste ! :)

diasmuertos-01

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Art
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:56

La Belgique, un pays riche de délicieuses spécialités et gourmandises, auxquelles il est difficile de résister !

Revue de détail de mes coups de coeur …

 

 

♥ La maison DANDOY

Cette biscuiterie familiale, fondée en 1829, perpétue son savoir-faire artisanal. La maison est réputée pour sa recette de spéculoos, inchangée depuis 182 ans. Ce biscuit croustillant délicieusement relevé d’épices vous fera fondre de plaisir ! L’on y trouve également d’autres spécialités bruxelloises ayant fait la réputation de la maison, tels que le pain à la grecque (appelé aussi pain du pauvre, il s'agit d'un pain biscuité enrobé de sucre et de cassonade parfumés à la cannelle) ou les pains d’amandes. La boutique est charmante, et l’on se prend à saliver devant ces gourmandises proposées dans des boîtes élégantes et raffinées à l’effigie de la maison. Au fond du magasin, poussez doucement la porte de l’atelier de confection et admirez les petites mains qui s’affairent à la préparation de ces spécialités. Une adresse incontournable !

jpjpoo-6963.jpg

 

Plusieurs adresses dans Bruxelles.

Celle située près de la Grand Place est sans doute la plus typique :

31 rue au Beurre, 1000 BRUXELLES.

www.biscuiteriedandoy.be

 

 

♥ Le Pain Quotidien

Pour une pause sucrée, rendez-vous dans cette boulangerie/pâtisserie réputée pour la qualité de ses produits. Aux commandes, Alain Coumont, un amoureux de cuisine qui « a fait connaissance avec le pain dans sa petite enfance, debout sur une chaise tous les dimanches, en regardant sa grand-mère cuire son propre pain » (un Eric Kayser bruxellois … ;)). La dégustation se fait assis autour d’une grande table en bois, la « table commune », offrant un moment de partage convivial entre vieilles connaissances et nouvelles rencontres. Le Pain Quotidien réalise toutes ses pâtisseries et viennoiseries de façon artisanale, et propose également des produits d’épicerie (confitures, huile d’olive naturelle, pâtes à tartiner), le tout fait maison !

 

Le Pain Quotidien

11 rue des Sablons, 1000 BRUXELLES

Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 19h ; le samedi et dimanche de 8h à 19h.

www.lepainquotidien.be

 

 

♥ Restobières

Comment ne pas être conquis par cet authentique restaurant de Bruxelles ? Sitôt franchi le seuil, ce lieu nous raconte une histoire à travers son décor pour le moins atypique. Le chef Alain Fayt, cet amoureux des brocantes, collectionne avec passion des objets que nos grands-mères et arrières-grands-mères utilisaient dans leur cuisine. Des boîtes de biscuits ornées de la famille royale, des moulins à légumes, d'anciens verres à bière, des moulins à café et autres ustensiles d’autrefois offrent un agréable voyage dans le temps, où la bonne cuisine traditionnelle cuite au fourneau était légion. Pour accompagner cette ambiance rétro, un répertoire des plus belles chansons françaises de l’époque vient chatouiller nos oreilles.

jpjpoo-6899.JPG

jpjpoo-6900.JPG

jpjpoo-6901.jpg

jpjpoo-6903.JPG

Au menu, le chef nous propose des plats typiques de la gastronomie belge, avec la particularité de les cuisiner avec de la bière. Le traditionnel moules-frites a été dégusté jusqu’à la dernière bouchée, un vrai délice ! Vous pourrez également vous régaler de pâté maison, de scampis à la kriek, de terrine de foie gras, de croquettes aux crevettes, de tache noire, … Une jolie adresse à recommander !

SAM_1447.JPG

 

RESTOBIERES

9 rue des Renards

1000 BRUXELLES

www.restobières.eu

 

 

♥ Kika

Pour une cuisine saine et savoureuse, direction le Kika, un petit restaurant situé boulevard Anspach. L’on se laisse surprendre par l'ambiance très vintage des lieux où l’on trouve du mobilier sixties dépareillé, une tapisserie exotique ornée de bambous, un mur de portraits en noir&blanc, qui voisinent avec des têtes de cerf sur le mur d'en face. Le chef vous propose des plats à dominante asiatique et italienne, qui, pour sûr, étonneront vos papilles. Le tartare de saumon accompagné d’une salade de lentilles, de riz blanc, de quinoa et de petits légumes de saison était délicieux, subtilement relevé d’herbes variées et d’un mélange d’huiles fruitées. Au menu également, carpaccios, linguine, lasagnes, bœuf grillé, bruschettas, …  Le serveur à la petite moustache, elle aussi vintage (ou participerait-il au Movember ?!), était fort sympathique et nous a réservé un accueil agréable.

 

KIKA

177 Boulevard Anspach

1000 BRUXELLES

Ouvert du lundi au samedi, de 19h à 23h.

www.kaki-kika.be

 

 

Le chocolat est un plaisir incontournable en Belgique ; les boutiques de chocolat y sont légion. Les maisons Pierre Marcolini, Neuhaus, Gerbaud, Galler, Corné Port-Royal, Godiva (j’en passe et des meilleures) vous offriront un large choix auquel nul ne résiste ! 

jpjpoo-6911.jpg

jpjpoo-6912.jpg

jpjpoo-6966.jpg

jpjpoo-6943.jpg

 

Et pour finir, quelques gaufres très gourmandes ... :) 

jpjpoo-6950.JPG

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Voyages
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 05:14

091030044412517284748752.jpg

"Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tout sens, lui donnant son équilibre et son harmonie." François Truffaut ("L'homme qui aimait les femmes")

 

L'élégance d’une femme se dévoile dans ces petits détails à travers lesquels s'exprime toute sa féminité. Le regard, aussi bien celui d'un homme que d'une femme, est captivé par la beauté d'une longue paire de jambes sublimées par de jolis escarpins vertigineux ... n'en dites pas plus, monsieur est sous le charme, tandis que madame est très envieuse de ce port gracieux.

L’atout féminité en plus ? Oser afficher nos gambettes, mesdames, mesdemoiselles, même lorsque le froid affole le thermomètre. Les jupes rangées au placard une fois venue la bise de l’hiver ? De l’histoire ancienne !


50275c23a0bfabe5796e8c001b4df7e2.jpg

 

Après Mylittlebox, 2ème génération, qui semble avoir connu quelques déconvenues (comme quoi, le changement n’est pas toujours salutaire !), MylittleParis lance une toute nouvelle box spécialement imaginée pour sublimer nos jolies gambettes. Pour 13,50€ par mois, les abonnées recevront un collant noir classique (un basique indémodable qu’il est toujours bon d’avoir dans ses tiroirs) et un « fantaisie » à pois, coloré, à rayures, histoire de laisser s’exprimer notre petit grain de folie !

 

Les 5000 plus rapides à s’abonner seront désignées « ambassadrices », avec à la clé de jolies surprises qui seront concoctées rien que pour elles !


 

Pour s'abonner, c'est ici

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Mode
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 07:21

Adieu anxiolytiques, anti-dépresseurs et autres substances addictives ! Depuis qu’il a été prouvé scientifiquement que la musique contribue à nous procurer une sensation profonde de bien-être, adoptons, usons et abusons de cette ordonnance. Le patient risque fort d’y trouver là une nouvelle addiction, à consommer sans modération !

 

Casque sur les oreilles, on monte les décibels, on se met à l’aise, et on se laisse emporter par ce melting pot de jolies notes aux vertus destressantes. On adopte le déhanché euphorisant du jeune garçon à la casquette (Jack White – I’m Shakin), ou encore la gesticulation de cet homme des bois barbu en maillot de corps blanc qui semble apprécier la vie tout simplement (Willy Mason - I Got Gold). Nous sommes d’accord, ça ne ressemble à rien … mais qu’est-ce que ça fait du bien !!

 

Lorsque la musique devient thérapie … Playlist …

 

♥ Alabam ShakesAlways Alright

♡ Jack WhiteI’m Shakin’

♥ C2CDown The Road 

♡ Mai LanEasy

♥ Willy MoonI Wanna Be Your Man

♡ James BrownI Feel Good

♥ Willy MasonI Got Gold 


 

 

  

 

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Musique
commenter cet article

♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr