Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 07:02

CulturePalmierHuile.jpg

 

               Vous qui décortiquez avec grande attention chacune des étiquettes des produits du supermarché avant de les placer dans votre caddie hebdomadaire, vous devez avoir sans doute remarqué que la mention « huile de palme » tend à se généraliser de plus en plus. Que ce soit dans des biscuits, barres chocolatées, chips, margarine, céréales, et même dans le pain industriel !, etc etc (la liste est bien longue malheureusement ! Faire la liste des produits qui n’en contiennent pas me semble d’ailleurs plus judicieux pour économiser un temps précieux …).

 

                Mais pourquoi l’huile de palme est-elle autant décriée par les représentants de la santé ?

 

               Tout simplement parce que cette huile fait partie des graisses dites saturées, qui, consommées à long terme, entraînent des dépôts de graisse dans les artères et forment des caillots favorisant ainsi les infarctus (pas très bon tout ça …). A cela se rajoute le fait que sa culture n’est pas franchement ce qu’on pourrait appeler une culture respectueuse de l’environnement … ! On n’hésite pas à détruire des hectares de forêt tous les jours (notamment dans l’île indonésienne de Sumatra) libérant des quantités importantes de CO2 dans l’atmosphère et accélérant l’extinction des orangs-outans, pour laisser place à cette culture, véritable manne de bénéfices pour les investisseurs (je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de voir le reportage d’Envoyé Spécial qui présentait ce sujet en juillet 2009, en tout cas ça faisait froid dans le dos !).

 

                Les industriels ne peuvent plus s’en passer aujourd’hui. C’est que de leur point de vue, cette huile est très rentable et présente des qualités très intéressantes pour les processus de fabrication (peu cher, point de fusion élevé (autrement dit, elle reste stable à température élevée)).

 

                Ni une ni deux, je me plonge dans mes placards alimentaires afin de faire un petit test. A savoir, sur 10 produits pris au hasard, combien renferment cette huile tant décriée.

                Résultat : 3 affichent clairement la mention « huile de palme », 2 « graisse de palme non hydrogénée », 2 « huiles végétales » (là c’est la grande inconnue … que se cache derrière cette mention ?? dans la grande majorité des cas, de l’huile de palme malheureusement) et les 3 derniers mentionnent « huile de tournesol » ou « huile de colza » (à favoriser évidemment). Pas très réjouissant … sachant que dans la liste des mauvais élèves se trouvent des produits portant l’appellation Bio … !

 

                Alors là c’est brouillage total des pistes, on n’y comprend plus rien. D’un côté on nous dit que manger du Bio c’est s’octroyer une alimentation saine au quotidien, et de l’autre on découvre que certains de ces produits contiennent une huile néfaste pour nos artères, et qui contribue grandement à la déforestation !

 

                Je me plonge donc dans les méandres de la toile pour dénicher plus d’info sur le sujet et essayer d’y voir un peu plus clair dans cette histoire …

 

               Ainsi, des interviews de responsables de marques équitables ou bio précisent que oui, certains de leurs produits contiennent cette fameuse huile, mais qu’ils veillent à n’utiliser que de l’huile de palme issue d’une filière responsable, dont la culture ne se fait pas au détriment de l’environnement et qui s’inscrit dans un projet de développement durable, dans le respect des conditions de travail. Bon, ok, dans ce cas-là pourquoi pas …

 

               Certains géants de l’agroalimentaire ont cependant décidé de surfer sur la vague de la polémique, et se sont lancés dans la commercialisation de nouveaux produits garantis sans huile de palme, à l’image des groupes Casino et Nestlé. Un coup marketing plutôt intéressant …

Casino_sans_huile_de_palme.jpg

 

               Alors, dorénavant quand on ira faire nos courses, on privilégiera en premier les produits frais en lieu et place des plats industriels préparés parce que, il faut l’avouer, c’est bien meilleur !

              Ensuite, si possible (car comme on l’a vu, ça n’est pas très évident d’y échapper… !!), on choisira des produits dépourvus d’huile de palme. Puis, entre deux maux, prenons le moindre : on optera pour le produit comportant de l’huile de palme non hydrogénée (et non saturée du coup !) plutôt qu’hydrogénée (là pas bonnnnnn du tout !!!!!!!).

 

              En boycottant autant que faire se peut tous ces produits (rassurez-vous, on ne vous en voudra pas de craquer de temps en temps pour notre pâte à tartiner préférée, ou pour une barre chocolatée pour le goûter …), amis consommateurs, on parviendra peut-être à faire pression sur les industriels de l’agroalimentaire, et on les encouragera à agir dans le bon sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Food
commenter cet article

commentaires

seb 04/10/2010 22:40


tu aurais mieux suivi tes cours de bioch avec Vialette l'an dernier tu saurais tout ça déjà!!!! (surtout ce qu'est de l'huile de palme hydrogénée....) lol (mais on l'a vraiment vu en cours!!)


lavieselonmary 05/10/2010 07:05



je sais ms les autres le savent pas forcément, d'où l'intérêt de l'article mr !



muller anne 01/10/2010 19:25


C'est vrai que c'est devenu galère pour trouver des produits sans cette "fameuse" huile, idem pour le sirop de glucose, à bannir également. Au niveau des céréales du petit déjeuner notamment, le
choix est devenu extrêmement restreint, presque toutes en comportent !!!


♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr