Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 17:57

Fotolia_11410853_XS_-_chandeleur.jpg

                Hier se fêtait la chandeleur, ou l’occasion d’enfin ressortir crêpière et gaufrier ! Que vous ayez encore votre âme d’enfant, ou que vous soyez de grands gourmands devant l’éternel, la chandeleur est le moment propice pour se régaler de façon ludique  Les crêpes permettent de laisser libre cours à son imagination, pour des créations artistiques et des mélanges de saveurs les plus extravagants. Sucrées ou salées, elles se dégustent à tout moment de la journée. Je dois avouer que je ne résiste pas à des crêpes bien dorées … généreusement garnies de bananes et Nutella, ou ma préférée … sucre-cannelle-chantilly-boule de glace (on ne compte pas les calories … on se fait plaisir ! )…. Le tout accompagné d'un bon bol de cidre bien frais.... Hmmmm un vrai régal !!

 

                Tout d’abord, un peu d’histoire pour découvrir l’origine de cette tradition qui nous est chère…

 

                La chandeleur est en réalité une fête religieuse chrétienne destinée à la commémoration officielle de la purification de la Sainte Vierge et de la présentation de Jésus au Temple 40 jours après sa naissance. En effet, dans la tradition juive, une mère venant d’accoucher doit passer par une étape de purification avant de présenter son enfant au temple. C’est ce que fit Marie.  

 

                Le terme « chandeleur » vient de « chandelle », ou « festa candelarum » qui est la fête païenne des chandelles. Cette fête consistait à allumer des cierges au milieu de la nuit pour symboliser la purification, la prospérité et la fécondité. Après la cérémonie religieuse, les cierges bénis sont emportés à la maison pour protéger le foyer. La lumière ramène également à l’invocation des bons augures de telle sorte que les semailles d’hiver qui commencent à cette époque de l’année puissent produire les bonnes moissons de l’été qui suit. Les gens se servaient de la farine excédentaire de l’année précédente (qui symbolise la prospérité pour l’avenir) pour faire des crêpes. Leur forme ronde et leur aspect doré évoque le disque solaire, rappelle la fin de l’hiver froid et sombre et le retour du printemps.

La confection des crêpes doit respecter une certaine pratique. Elles doivent être préparées de la main droite tandis que la main gauche doit tenir une pièce de monnaie. Ceci permet de savoir si l’on pourra jouir d’une certaine prospérité tout au long de l’année. Pour assurer l’abondance des prochaines récoltes, la première crêpe préparée ne doit pas être consommée mais doit être conservée dans une armoire.

 

 

                 Les crêpes sont connues, dégustées et appréciées dans le monde entier. Petit tour d’horizon des différentes crêpes propres à chaque pays…

 

                 Qui dit crêpes, dit Bretagne. Voici donc la vraie recette traditionnelle des crêpes bretonnes (je vous invite également à retrouver mes recettes de crêpes et galettes :  galettes au saumon fumé, fromage frais de pousses d'épinard et aneth, et celle des crêpes crème à l'orange, oranges confites à la cannelle et amandes grillées).

 

 

Crêpes bretonnes :

 

chandeleur-crepe-bretonne.png

Préparation : 10 minutes             cuisson : 30 minutes

Ingrédients :

500g de farine de froment

1l de lait

1cs de farine de blé noir

3 œufs

250g de sucre en poudre

1 sachet de sucre vanillé

1cs d’huile

 

 

 

 

Dans un saladier, mélanger les farines et les sucres. Délayer avec le lait puis ajouter les œufs entiers. Verser l’huile d’olive. Mélanger de nouveau jusqu’à obtention d’une consistance homogène.

Faire cuire les crêpes dans une poêle préalablement huilée (pensez à la huiler toutes les 2 ou 3 crêpes).

 

 

 

Pour des crêpes algériennes baghrir ou « crêpes mille trous »:

 

t-baghrir1sal_1.jpg

 Préparation : 5 minutes              Temps de repos : 30 minutes à 1 heure

Ingrédients :

500g de semoule de blé dur

6 verres d’eau

40g de levure boulangère fraîche

1 œuf

½ cuillère à café de sel

20cl de lait

Huile pour cuisson

Miel liquide (de fleurs d’oranger ou d’acacia)

 

 

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède, réunir la semoule, la levure, l’eau, le sel et le lait dans le bol d’un mixeur et mixer jusqu’à obtention d’une pâte lisse et onctueuse. Verser dans une grande terrine et laisser reposer de 30 minutes à 1 heure à chaleur ambiante, jusqu’à ce que la préparation double de volume. Ensuite, mélanger de nouveau à la cuillère pour obtenir une pâte lisse un peu plus épaisse que la pâte à crêpes. Huiler une petite poêle et faire cuire une quantité de pâte d’un seul côté, jusqu’à ce que les trous soient apparus à la surface et que la crêpe soit légèrement dorée au-dessous. Poser les crêpes sur un linge propre sans les empiler lorsqu’elles sont chaudes (elles se colleraient les unes aux autres). Servir avec du miel.

 

 

 

Pour des crêpes russes ou blinis :


blinis_saumon.jpg

Ingrédients :

200g de farine

50g de farine de sarrazin

20cl de crème entière liquide

¼ de litre de lait

3 œufs

Une pincée de sel

 

 

 

Mettre la farine blanche et de sarrazin dans un saladier. Casser les œufs en séparant les blancs des jaunes. Verser les blancs dans un bol à part et ajouter les jaunes à la farine. Ajouter une pincée de sel. Ajouter progressivement la crème et le lait pour délayer la pâte. Monter les œufs en neige ferme. Ajouter les blancs en neige en soulevant la pâte avec une cuillère ou un fouet. Attention la pâte ne doit pas être fouettée sinon les blancs retomberaient. Faire chauffer une poêle légèrement huilée ou beurrée et faire cuire vos blinis.

Ils seront délicieux avec du saumon fumé et une pointe de crème fraîche épaisse !

 

 

 

Pour des fajitas ou crêpes mexicaines :

 

fajitas

Ingrédients :

200g de farine de maïs

100g de farine de blé

Sel

Environ 25cl d’eau tiède

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mélanger les deux farines avec le sel, creuser une fontaine et ajouter l’eau. Mélanger le tout afin d’obtenir une pâte ferme, lisse et très malléable. Laisser reposer environ 30 minutes. Après le temps de repos, diviser la pâte en 8 boules de la grosseur d’une clémentine. Bien fariner le plan de travail et étendre délicatement la pâte avec un rouleau à pâtisserie bien fariné. Retourner la pâte d’un côté et de l’autre et refariner pour l’étendre finement. Ne pas appuyer trop fort avec le rouleau afin que la pâte ne colle pas au plan de travail. Faire cuire chaque fajitas dans une poêle anti-adhésive très chaude sans matière grasse pendant 1-2 minutes de chaque côté. La pâte doit gonfler. Faire cuire de l’autre côté. Afin que les fajitas ne dessèchent pas une fois cuites, les conserver dans un récipient fermé au-dessus d’une source de vapeur.

Vous pouvez ensuite y ajouter de la viande hachée cuite à la poêle, des poivrons, concombres, tomates, … en fonction de vos envies !

Partager cet article

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Food
commenter cet article

commentaires

seb 04/02/2011 12:40


Intéressant ce qu'on apprend. Faudra qu'on essaye les recettes, surtout la recette bretonne!!! Hier on a fait des crêpes, (nouvelle recette, mise au point pas Enora et moi) avec (beaucoup trop)
d'oméga 3...... Mais c'était bon quand même!!!! Si tu veux on te donneras la recette.


lavieselonmary 04/02/2011 13:16



Lol c'est bien vous avez fait le plein de bonnes graisses (acides gras insaturés) comme ça ^^ Oui la recette bretonne me tente bien :) Y a pas à dire, les vraies crêpes bretonnes, c'est quand
même autre chose ! Je pense qu'Enora sera d'accord avec moi :)



♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr