Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 06:36

              into-the-wild-affiche.jpg 

  

                J’ai eu le plaisir de redécouvrir il y a quelques jours ce magnifique film de Sean Penn, pour lequel j'avais déjà eu un gros coup de coeur lors de sa sortie sur les écrans en 2008.

 

                Into The Wild raconte l’histoire vraie d’un jeune garçon de 22 ans, Christopher McCandless. Tout juste diplômé de l’université, promis à un brillant avenir, il décide pourtant de tout quitter et de prendre la route. Son aventure le conduira des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, où il rencontrera des personnages qui le marqueront à jamais et renforceront sa détermination à aller au bout de son rêve. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres. Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s’aventurant seul dans les étendues sauvages de l’Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.  

 

                Emile Hirsch, qui incarne le jeune aventurier, est tout simplement brillant dans sa justesse d’interprétation, et nous communique toute l’émotion et la complexité du personnage. Son voyage est animé par une quête de lui-même, et par le désir de s’éloigner de cette société qu’il méprise, où l’argent, la consommation et le matérialisme dictent les rapports entre les hommes. Un voyage au bout de la solitude, en communion avec la nature, un voyage touchant qui nous transporte et dans lequel on le suit avec beaucoup d’émotion. 

  

                Les nombreuses scènes de silence donnent de l’ampleur et du caractère à l’immensité du paysage, et renforcent le sentiment de solitude du personnage. On est ébloui par la beauté des paysages, où seule la nature dicte ses lois ; des terres où l’homme ne s’est encore jamais aventuré et qu’il n’a pas encore salies de son empreinte.

 

                La bande originale (signée Eddie Vedder) accompagnant les différentes scènes est sublime, et contribue à l’intensité du message et à l’émotion que veut faire passer le réalisateur. On est touché par ce jeune garçon, la tête pleine de rêves, dont les paroles sont emplies de justesse, de sincérité et de philosophie (il énonce de nombreuses citations d'une grande profondeur tout au long du film, et qu’il serait bon de méditer…), et qui marquera par sa sincérité et sa personnalité attachante toutes les personnes qui croiseront sa route.   

 

                C’est un film intense mêlant poésie et poursuite d’un rêve, qui amène à réfléchir sur la vie, les hommes, la société. Le bonheur serait ailleurs, dans un rapport direct à la nature, aux éléments. Tout le reste ne serait que superflu.

 

                Sean Penn signe là un chef d’œuvre cinématographique, avec une mise en scène respectueuse et touchante, qui ne laissera personne indifférent. On serait prêt à prendre nous aussi notre sac à dos pour partir en quête d’une liberté, où l’on peut vivre et profiter pleinement de chaque moment et de chaque seconde, se perdre dans l’immensité de la nature, into the wild, et se laisser éblouir par sa beauté…

 

 

 

 

 

into-the-wild.jpg

 

into-the-wild-into-the-wild-09-01-2008-21-09-2007-19-g.jpg

 

Into-the-Wild-3-759275.jpg

 

Into-the-wild-costa.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr