Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:53

 la-verite-sur-l-affaire-harry-quebert-M93686.jpg

 

Synopsis : A New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

 

Joël Dicker, un jeune suisse de 27 ans, signe son deuxième roman après un premier livre (Les derniers jours de nos pères) qui l’aura fait connaître auprès de ses pairs, sans pour autant lui valoir consécration auprès du grand public. 

Il lui aura fallu deux ans pour achever La Vérité sur l’affaire Harry Quebert. Le résultat est à la hauteur du travail fourni - minutieux, extrêmement réfléchi, digne des plus grands maîtres du thriller. Joël Dicker s’est vu très justement récompensé du grand prix du roman de l’Académie Française.

Le récit s’agence comme un puzzle mêlant passé et présent, dont les morceaux épars s’emboîtent peu à peu au fil des pages. Le lecteur a le sentiment de vivre le récit au travers de l’esprit torturé de l’écrivain Marcus Goldman, dit « Le Formidable », qui se dévoue corps et âme dans cette enquête. Eclaircir l’épais nuage qui entoure la mort de la petite Nola Kellergan et ainsi innocenter son ami, le grand écrivain Harry Quebert, deviendra son obsession. Plus les chapitres défilent, plus l’énigme se complexifie, conduisant à de nouvelles interrogations ; car derrière le voile se cache une arborescence tortueuse aux nombreuses ramifications.

Le lecteur est tenu en haleine jusque dans les dernières pages grâce à une série de rebondissements pour le moins inattendus. A tel point que, à l’image du héros de ce roman, il lui sera impossible de décrocher de cette histoire avant d’en avoir découvert les arcanes les plus profonds.

Ce roman, à l’écriture fluide et agréable, est une réflexion sur les travers de la justice américaine, l’influence des médias, l’amour véritable, mais aussi sur le difficile métier d’écrivain et la gestion de la pression exercée par la notoriété qui en découle. Si chaque auteur rêve d’écrire un grand ouvrage qui lui vaudra un prix Nobel, il est dit qu’un écrivain ne produit qu’un seul chef d’œuvre dans sa vie.

Autour de la fameuse « maladie des écrivains », celle de la page blanche, l’auteur nous présente les doutes et les peurs d’un homme privé de son art. Le lecteur appréciera ces petits clins d’œil au métier d’écrivain, qui sont autant de sages réflexions sur la vie en général.

 

Joël Dicker termine son roman par ces lignes : « Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé. »

Cela ne pourrait mieux traduire le sentiment éprouvé par le lecteur en refermant ce beau roman.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lavieselonmary - dans Coin lecture
commenter cet article

commentaires

♥ In A Few Words ...

  • : ♥ lavieselonmary ♥
  • ♥ lavieselonmary ♥
  • : Exaltation des papilles, esprit rêveur, évasion culturelle, brin de malice, sourires et petits bonheurs. Suivez-moi dans mon univers ... :)
  • Contact

♥ Other languages ...

English español deutsch

Recherche

  • SucréSucré

♥ Follow Me ...

Follow Me on Facebook Follow Me on Twitter Follow Me on Pinterest Follow Me on Flickr